Pour la reconnaissance d’un Etat de Palestine indépendant et membre des Nations Unies

palestine-barbelesLes couleurs palestiniennes ont flotté le mercredi 30 Septembre 2015 pour la première fois au siège de l’ONU à New York. Nous nous réjouissons de cet événement symbolique, mais les symboles ne suffisent pas pour rendre effectifs les droits du peuple palestinien.

Le vote de novembre 2012 à l’Assemblée générale, a vu la Palestine devenir un « Etat observateur non membre » de l’ONU. Ainsi, l’Etat de Palestine a intégré des agences internationales et a rejoint la Cour pénale internationale. Mais il n’est pas toujours pas devenu membre à part entière des Nations Unies bien qu’il soit reconnu par plus de 130 pays.

En décembre 2014, le parlement français a émis un avis favorable à la reconnaissance d’un Etat de Palestine par un vote de la Chambre des Députés puis par un vote du Sénat réunissant des parlementaires de toutes tendances politiques.

Selon l’article 3 de la Constitution, la souveraineté nationale appartient au peuple Français qui l’exerce par ses représentants. C’est pourquoi, le Mouvement de la paix rappelle son exigence  que le gouvernement de la France respecte le vote du Parlement français en reconnaissant immédiatement l’Etat de Palestine et en agissant pour sa reconnaissance pleine et entière en tant qu’Etat membre des Nations Unies.

Le Mouvement de la paix appelle à signer la pétition exigeant cette reconnaissance et s’adressera en ce sens au Président de la République et au Premier ministre.

Paris, le 7 Octobre 2015

Le Mouvement de la Paix

Contact : 01 40 12 09 12

Pétition : Pour une reconnaissance immédiate de l’Etat de Palestine par la France

image_print
Facebooktwittermail

2 pensees sur “Pour la reconnaissance d’un Etat de Palestine indépendant et membre des Nations Unies

  1. Il est grand temps de sortir de l’hypocrisie et de respecter nos institutions et à travers elles, la voix des citoyens.
    Sinon c’est reconnaître que les “décisions” de la France ne sont que celles qui nous sont dictées par d’autres états.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *