Tunisie : à travers les assassinats politiques et l’exacerbation des violences c’est au caractère démocratique, citoyen et non violent de la révolution tunisienne qu’on s’attaque

 

Après l’assassinat à Tunis du secrétaire général du Parti des Patriotes démocrates unifiés et un des leader du Front populaire, Chokri Belaïd, le Mouvement de la paix exprime sa condamnation de cet acte barbare et exprime ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Chokri Belaïd et plus largement au peuple Tunisien.

Face à un gouvernement dominé par le parti d’extrême droite Enhhada qui ne répond pas aux aspirations du peuple tunisien, celui-ci construit pacifiquement des processus et des outils politiques (Front populaire par exemple) pour répondre aux aspirations de la révolution (emploi, mieux-être, justice sociale, Etat civil et démocratique) malgré la volonté des intégristes et de leurs milices d’imposer y compris par la violence un projet de société rétrograde. Ce processus se construit avec l’implication d’une presse de qualité, d’un syndicat fort et responsable et de femmes déterminées.

C’est dans ce contexte qu’intervient l’assassinat de Chokri Belaid, 3 mois après l’assassinat à Tataouine de Lotfi Naguedh le 18 octobre 2012, l’un des leaders de Nida Tounes (organisation tentant de regrouper les forces du centre-droit-républicain). Ainsi, les assassins ciblent des personnalités qui à travers la mise en place d’outils politiques (coalitions, fronts, rassemblements etc) contribuent activement à favoriser le développement de la démocratie en Tunisie.

C’est à ces processus démocratiques et non-violents que s’attaquent les assassins de Chokri Belaïd lequel dénonçait par exemple le trafic et l’importation d’armes depuis la Lybie, stigmatisait la violence et en appelait à l’action et aux débats politiques.

Sur la base des valeurs de la culture de la paix qui prône le développement de la participation démocratique, nous réaffirmons notre solidarité aux démocrates et au peuple tunisien qui a tenu à l’occasion de l’enterrement de Chokri Belaïd à dire haut et fort « la violence ça suffit ». Il a, à cette occasion, réaffirmé sa volonté de poursuivre le processus démocratique et non-violent de la révolution Tunisienne, isolant ainsi les forces rétrogrades qui tentent à travers la violence et la peur d’empêcher le peuple Tunisien de se construire un avenir meilleur à travers la satisfaction de ses aspirations démocratiques.

 

Le Mouvement de la Paix

Saint-Ouen, le 9 février 2013

 

 

Contacts : roland.nivet@mvtpaix.org – 06 85 02 87 14 Presse : catherine.rio@mvtpaix.org – 01 40 12 72 35

 

 

LE MOUVEMENT DE LA PAIX

MAISON DE LA PAIX, 9 rue Dulcie September – 93400 Saint-Ouen

Tel : 01 40 12 09 12 – Fax : 01 40 11 57 87

Site web : www.mvtpaix.org – mail : national@mvtpaix.org

Agréé Association Nationale de la Jeunesse et d’Education Populaire

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “Tunisie : à travers les assassinats politiques et l’exacerbation des violences c’est au caractère démocratique, citoyen et non violent de la révolution tunisienne qu’on s’attaque

  1. Judging from the years mentioned here I’m in the younger demographic but can’t remember a ding dang thing. Just little snippets but no structure. I suppose because it all seemed so perfectly unlrmarkabee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *