Trois ans après les attentats du 13 novembre 2015, se souvenir et agir pour la prévention, le respect des droits humains et la promotion de logiques de paix

Nous tenons à réaffirmer notre solidarité avec les victimes d’attentats et de massacres terroristes dans le monde et notre condamnation totale de tous les actes terroristes qu’aucune considération, de quelque nature que ce soit, ne peut justifier.

Les réflexions ont montré, sans excuser d’aucune manière ces actes inqualifiables, qu’une des sources du développement du terrorisme résidait, pour une part, dans les  guerres incessantes menées soit disant contre le terrorisme, mais aussi pour le contrôle des ressources, et qui ont abouti à un échec total en Afghanistan, à la destruction de l’Irak, au chaos généralisé au Moyen et Proche-Orient et dans les régions subsahariennes etc.

Sur la base de ces réflexions, de plus en plus de voix expriment le fait que les solutions ne peuvent pas venir principalement du domaine policier et/ou militaire mais qu’elles se construiront d’abord à travers des mesures de nature économique, sociale, culturelle, politique et éducative au plan national et international, s’inscrivant dans la durée, à travers des processus visant la satisfaction et le respect des droits humains et la promotion de logiques de paix comme nous y appellent plusieurs résolutions des Nations Unies en faveur de la promotion d’une culture de la paix et de la non-violence.

C’est autour de notre aspiration commune et légitime à la paix et à la sécurité individuelle et collective que nous devons construire des solutions dans le respect de la Charte des Nations Unies.

Face aux discours xénophobes, racistes et antisémites, nationalistes, faisons le choix de l’intelligence pour construire, pas à pas, une civilisation basée sur les valeurs de liberté, d’égalité, de solidarité, de coopération, de justice, de fraternité, de dignité et de paix afin d’éloigner chaque jour, les spectres de la violence, de la guerre et du terrorisme.

Le 13 novembre 2018

Le Mouvement de la Paix

 

Référence : notre communiqué du 12 novembre 2016

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “Trois ans après les attentats du 13 novembre 2015, se souvenir et agir pour la prévention, le respect des droits humains et la promotion de logiques de paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *