Solidarité accrue avec les migrants et soutien aux grévistes de la faim de l’église Saint-Pierre de Calais

Les conséquences conjuguées des conflits passés et actuels, des inégalités de développement, mais aussi dans plusieurs zones des effets des dérèglements climatiques, ont conduit sur les chemins de l’exil, aux 4 coins du monde, des populations désemparées et hyper fragilisées. Elles sont souvent victimes de violences extrêmes durant leurs parcours de migration.

Le Mouvement de la Paix réaffirme que la situation généralement faite aux migrants est inhumaine et contraire aux droits humains et au droit international. Il dénonce la pénalisation des actions de solidarité envers les migrants tant en France que dans d’autres pays européens.

Le Mouvement de la Paix exige que la France :

  • Accueille dignement et humainement les migrants ;
  • Agisse pour que soit porté secours à toutes celles et ceux qui risquent leur vie en essayant de traverser la Méditerranée. L’absence de secours envers ces migrants est une honte pour l’humanité ;
  • Agisse au niveau international pour une augmentation conséquente des fonds alloués aux Nations unies en faveur des migrants ;
  • Aide beaucoup plus les collectivités locales à accueillir en humanité les migrants ;
  • Engage, sur la base du droit de chaque homme à la vie, des actions au plan européen et mondial pour le respect du droit au secours des populations victimes de la guerre, des violences et de la misère ou risquant la disparition en mer.

Plus généralement le Mouvement de la Paix estime que la mise en œuvre des résolutions des Nations unies en faveur des objectifs de développement durable, de la construction d’un monde de paix, de la diminution drastique des dépenses militaires constituent autant de moyens de concrétiser durablement le droit de chaque personne à vivre et travailler dans son pays sans être contraint de le quitter.

Il faut agir pour toutes ces mesures d’urgence qui sont nécessaires pour revenir à une situation normale où le droit de déplacement et de migration soit enfin respecté comme un des droits fondamentaux des peuples et des individus.

Dans ce contexte, Le Mouvement de la Paix apporte son soutien à Anaïs Vogel, Ludovic Holbein et Philippe Demestère qui ont entamé une grève de la faim dans l’église Saint-Pierre de Calais. Par cette action, ils dénoncent à juste titre les traitements inhumains infligés aux migrants et migrantes de Calais et demandent à l’État qu’il ré-ouvre un dialogue sincère et apporte des solutions humaines et durables.

Le Mouvement de la Paix appelle à soutenir leur action en signant la pétition de soutien et en adressant des requêtes directement à l’Elysée.

Le Mouvement de la Paix
Le 1er novembre 2021

Lien pour signature de la pétition

 

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *