Satisfaction et vigilance après la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un

Déclaration du Mouvement de la Paix – Réunis en sommet à Singapour le 12 juin 2018, Donald Trump et Kim Jong-un ont signé ensemble un document sur la “dénucléarisation complète de la péninsule coréenne”.

A la suite de cette réunion entre les deux chefs d’État, le Mouvement de la Paix porte une appréciation positive sur ces premiers pas qui permettent un espoir, alors qu’il y a encore quelques semaines, le Président des USA menaçait de destruction totale la Corée du Nord.

Il est quand même dommage que trop de commentateurs, dits avertis, aient «oublié» de parler du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) qui a été voté aux Nations Unies le 7 juillet 2017 et a valu le prix Nobel de la Paix 2017 au réseau international ICAN dont est membre le Mouvement de la Paix.

Malgré les scepticismes et les problèmes, cette rencontre a bien eu lieu, tout comme a bien eu lieu entre 2013 et 2015, la série de rencontres avec l’Iran pour aboutir à l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. 

Ces deux processus montrent les possibilités réelles d’avancées pour la paix et l’abolition des armes nucléaires dès lors que les volontés politiques existent.

Pour autant, ceci ne doit pas nous conduire à oublier certains aspects de la situation internationale actuelle, à savoir

  • la nouvelle politique des États-Unis en matière d’armes nucléaires avec la reprise de la construction d’armes nucléaires tactiques,
  • le grave retrait des USA de l’accord nucléaire Iranien,
  • la volonté des puissances nucléaires d’empêcher la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires.

Le caractère positif de la rencontre de Singapour doit donc aussi s’accompagner d’une écoute de ce que disent les mouvements de paix d’Asie du Sud- Est, qui rappellent la nécessité de s’attaquer aux questions posées par le renforcement excessif de la militarisation de cette région, en particulier compte tenu de la présence militaire des USA, dans cette région située très loin des USA.

Ainsi, dans le cadre du commandement des États-Unis pour le Pacifique (USPACOM), 300 000 militaires US sont stationnés dans cette région, soit l’équivalent de 20% de toutes les forces militaires américaines et deux tiers des forces aéronavales des USA.

Rien qu’au Japon et en Corée du Sud, ce sont plus de 60 000 militaires des forces US qui sont stationnés dans les bases militaires américaines.

Il convient donc de soutenir les revendications des mouvements de paix, des Etats et de l’ONU en faveur d’une démilitarisation de cette région, de sa dénucléarisation et de la fermeture des bases militaires étrangères.

De même, il convient de soutenir les initiatives de l’ASEAN (Association of South East Asian Nations) et de ses Etats membres  pour des solutions pacifiques aux conflits existant dans cette région et pour en faire une zone de paix, de coopération et de développement durable exempte d’armes nucléaires avec l’objectif d’étendre ces efforts vers l’Asie du Nord-Est.

Ce qui vient de se passer à Singapour ne peut que nous encourager à contribuer au succès des mobilisations en cours en France pour la paix, pour la ratification par la France du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires et pour l’arrêt des programmes de modernisation des armes nucléaires françaises pour lesquels 37 milliards de dépenses sont prévues au cours des 6 prochaines années.

Ces mobilisations connaîtront deux temps forts dans les mois à venir, à savoir :

  • Dans le cadre de la Journée Internationale de la Paix (21 septembre)
    • Le 21 septembre de multiples actions décentralisées et diverses
    • le 22 septembre une initiative nationale visant à l’organisation de Marches pour la Paix dans un maximum de communes à l’appel du Collectif National « En Marche pour la Paix » qui regroupe plus de 150 organisations
  • Le dimanche 14 octobre 2018 : rassemblements en France devant les bases militaires liées au nucléaire militaire afin de demander la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires par le maximum d’États.

A Paris, le 13 juin 2018

Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *