Pour Le Mouvement de la Paix, construire la Paix nécessite d’éradiquer la misère

A l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère du 17 octobre 2020, le Mouvement de la Paix souligne une nouvelle fois que les pauvres sont les premières victimes des guerres mais aussi maintenant du réchauffement climatique.

Mais la pauvreté est aussi synonyme d’une violence structurelle caractérisée par les injustices sociales, la précarité, les dettes, la faim, les famines, la mortalité infantile, favorisant l’émergence de conflits armés à travers les groupes de mercenaires et d’enfants soldats, générant des souffrances multiples et un gâchis humain, intellectuel et social incommensurable. La pauvreté résulte aussi des déficiences d’Etats qui gaspillent des sommes considérables pour les moyens militaires et pour la militarisation des polices, lesquelles sont détournées de leurs missions de protection au profit d’actions de répression violentes contre ceux qui agissent pour un « autre monde plus juste, nécessaire et possible » au lieu d’assurer la sécurité individuelle, sociale, économique et écologique de toutes et tous.

Comme l’ont prouvé les résultats d’une recherche conduite par ATD Quart monde dans 25 pays sur le thème « misère, violence et paix » et tels que ces résultats ont été présentés dans un colloque à l’Unesco « construire la paix sans s’attaquer, sans détruire la violence de la misère, ce n’est pas possible. On ne peut pas vouloir la paix pour tous si on ne met pas tout en œuvre pour détruire la violence qu’est la misère ».

Pour Le Mouvement de la paix, l’action pour le développement d’une culture de la paix et pour la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD) adoptés à l’ONU, nécessite encore plus que jamais « d’agir ensemble pour gagner la justice sociale et environnementale pour tous » comme nous y invite la thématique 2020 de la journée mondiale de refus de la misère.

Le Mouvement de la Paix
Le 16 octobre 2020

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “Pour Le Mouvement de la Paix, construire la Paix nécessite d’éradiquer la misère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *