Plus que jamais NON à la guerre en Ukraine !

Le 21 février, la Russie a reconnu l’indépendance des Républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk à l’Est de l’Ukraine.

C’est une nouvelle violation de la législation internationale, une violation des principes de la Charte des Nations Unies.

C’est une nouvelle source de tension en Europe surarmée, avec nombre d’armes nucléaires, qui menace la paix.

Tout doit être fait pour éviter la guerre. Les solutions ne peuvent être que politiques, diplomatiques, et négociées dans le respect de la Charte des Nations Unies. 

Plus que jamais exigeons le respect des lois internationales et des traités, exigeons le respect du TIAN et l’élimination des armes atomiques, exigeons la dissolution de l’OTAN.

Le Mouvement de la Paix – à travers l’appel national inter-organisations du 11 février dernier, signé aujourd’hui par 45 organisations – réaffirme avec force « Non à la guerre en Ukraine ; la guerre n’est jamais la solution, oui à une solution politique négociée ».

Cet appel national appelait à développer des actions dès le 12 février. Des actions locales ont déjà eu lieu ou sont annoncées.

Au vu des derniers événements, le Mouvement de la Paix estime que les mobilisations contre la guerre doivent se développer et appelle partout en France à multiplier les actions locales sur la base de l’appel inter-organisations avec 2 temps forts : le samedi 26 février et le mercredi 2 mars 2022.

A Paris, le 23 février 2022
Le Mouvement de la Paix

NB : l’appel inter-organisations du 11 février va donner lieu à une pétition appelant aux signatures de plus d’organisations mais aussi d’individuels. Elle sera placée sur notre site internet www.mvtpaix.org d’ici demain. Vous serez donc invités à la diffuser le plus largement possible.

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

3 pensees sur “Plus que jamais NON à la guerre en Ukraine !

  1. “C’est une nouvelle violation de la législation internationale, une violation des principes de la Charte des Nations Unies.”
    L’ONU impuissante pour faire respecter le droit international ?

  2. Non à la guerre et non à l’otan en europe !
    Quels sont les faiseurs de tensions ?
    Quels sont les casseurs des règlements internationnaux ?
    Oui aux respects des décisions de l’ONU
    Oui à l’application des votes à la majorité de l’ONU

  3. Dégueu en effet. La Russie, qui a nié pendant des semaines avoir l’intention d’envahir, s’y est bel et bien mise.
    Mais il faudrait éviter de justifier l’empire US, qui met de l’huile sur le feu et vend sans vergogne de nouvelles armes à Kiev !
    Sans vouloir excuser “le dictateur Poutine” (ça nous rappelle d’autres cibles de l’Otan, non ?), il faut pourtant prendre en compte les éléments non-russes de l’escalade, comme :
    – Les accords de Minsk de 2015, prévoyant un statut d’autonomie pour le Donbass, n’ont jamais été appliqués malgré l’engagement de la France et de l’Allemagne pour y amener l’Ukraine (format Normandie).
    – Les républiques auto-proclamées subissent des bombardements depuis sept ans, et encore maintenant (nos médias rapportant à juste titre les exactions contre les civils ukrainiens s’y intéressent-ils ?).
    – L’encerclement de plus en plus étroit de la Russie par des manoeuvres et installations militaires OTAN menace Moscou de façon flagrante – et ostensible. En novembre, Poutine avait en vain demandé des négociations pour préserver la sécurité de son pays. Au contraire, les USA et leurs caniches poursuivent une politique continuelle de sanctions (hors ONU) au risque de jeter la Russie dans les bras de cet autre ennemi des atlantistes : la Chine.
    Pourvu que le massacre s’arrête, vite, avant que cette nouvelle guerre ne s’élargisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *