L’OTAN et la fabrique de l’ennemi

Nous venons de vivre une véritable crise d’hystérie médiatique autour de la présence de troupes russes, sur le sol russe et en Crimée, le long de ses frontières occidentales. Il était annoncé que le nombre de soldats mobilisés grossissait de jour en jour et on avait même remarqué des navires de guerre russes en mer Noire, non loin de leurs bases de Sébastopol ou en mer d’Azov !

Mais rares sont les médias qui ont rappelé que se tenaient en même temps, depuis mars 2020, des manœuvres de l’OTAN de l’autre côté de la frontière avec plus de 40 000 militaires étatsuniens ayant traversé l’Atlantique pour renforcer les troupes déjà présentes en Europe. En plus bien sûr des contingents importants de militaires et de matériels européens. Les forces militaires US, officielles et privées sous forme de milices, sont déjà très fortes en Ukraine. Pour la première fois depuis 1966, le gouvernement français a autorisé l’OTAN à utiliser nos ports pour ce transfert de troupes US vers les frontières de la Russie.

Précisons d’abord que pour nous, quels que soient ces pays, nous condamnons fermement toute politique ayant comme objectif de montrer ses muscles à un autre pays instrumentalisé comme étant l’Ennemi. Les escalades que cela peut entraîner sont extrêmement dangereuses.

Dans le projet d’orientation politique en discussion « OTAN 2030 », l’OTAN propose de se renforcer dans tous les domaines et sur tous les fronts, y compris dans la zone Indopacifique, la militarisation des pays sous l’autorité des USA étant partout présente. De même que le développement d’une politique en direction des jeunes pour leur inculquer le respect de la discipline et les attirer vers les « valeurs » guerrières. En France, c’est ainsi l’objectif du SNU, Service National Universel en cours de généralisation.

Dans ce bouleversement des équilibres mondiaux, la politique et la stratégie de défense de la France se trouvent clairement définies par une contribution de Françoise Dumas, présidente de la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale: « Éviter le déclassement stratégique en se préparant aux conflits qui viennent. » Notre dépendance à l’égard de l’OTAN, contraire à notre souveraineté, risque de nous entraîner dans des conflits (article 5 de l’OTAN). L’OTAN, soutien indéfectible du complexe militaro-industriel occidental, est le principal artisan de la diabolisation croissante de la Russie et de la Chine.

Il nous faut dénoncer la militarisation de la société française, une des marques importantes de la politique du pouvoir actuel, qui se manifeste dans un plus grand nombre de domaines et qui se concrétise par l’augmentation continue du budget de la Défense, particulièrement dans sa composante nucléaire. Et pour cela exiger de notre gouvernement qu’il signe et respecte le TIAN, Traité d’Interdiction sur les Armes Nucléaires.

Une mobilisation est en train de se constituer pour manifester partout où ce sera possible notre opposition fondamentale à l’OTAN au moment de son prochain sommet qui se tiendra le 14 juin prochain à Bruxelles. Et pour demander que notre pays sorte de l’OTAN et incite les autres pays à le faire aussi pour que cette organisation archaïque disparaisse enfin et permette que l’ONU et l’OSCE jouent pleinement leur rôle dans le maintien et le retour à la paix. Nous devons tout faire pour nous faire entendre de tous nos concitoyens à qui le gouvernement et ses porte-paroles masquent tout cet aspect important de sa politique.

A Paris, le lundi 3 mai 2021

Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “L’OTAN et la fabrique de l’ennemi

  1. Dans le texte du MDP sur l’OTAN est dénoncée”la diabolisation croissante de la Russie et de la Chine”.
    Qui est vraiment visé?Qui sont ces “diaboliseurs” ?
    Le terme est vague et peu précis.
    J’aimerais savoir ce que l’on entend par là : quand Amnesty International, la LDH, le collectif de l’ethique sur l’étiquette (dont sont membres des partenaires du MDP), des journalistes honnêtes et indépendants dénoncent les persécutions et le travail forcé dont sont victimes les Ouighours seraient ils les acteurs de cette :
    “diabolisation croissante”? Seraient-ils considérés comme des agents ou des “alliés objectifs”de l’OTAN ?
    Dénoncer les exécutions capitales en Chine , la Chine est le pays où il y a le plus de condamnations à mort, dénoncer les vente d’armes de la Chine notamment à la Birmanie, et à d’autres régimes autoritaires ,dénoncer la modernisation de son arsenal militaire nucléaire (comme la France ) est ce de la “diabolisation”?
    Cela mérite t-il d’être accusés de diffuser des informations ” sujettes à caution et sans doute exagérées”?
    Cela mériterait des explications claires, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Les droits humains ne sont pas à “géométrie variable” il faut s’en préoccuper sur tous les points de notre planète.

Répondre à Berthelot j Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *