Le Mouvement de la paix soutient le Maire de Stains et condamne les violences dont il fait l’objet

Le Maire de Stains (Seine-St-Denis), notre ami Azzédine Taïbi, continue de recevoir des menaces graves, jusqu’à des menaces de mort, pour avoir décidé en juin dernier d’ériger une fresque murale en hommage à Adama Traoré et Georges Floyd, victimes de violences policières. Le syndicat de police « Alliance » avait protesté vivement contre cette œuvre qui a été vandalisée puis restaurée.

Avec notre soutien, nous tenons à exprimer à Azzédine Taïbi toute notre solidarité et toute notre amitié. Il est depuis très longtemps un militant de la Paix, à titre personnel mais aussi en tant que vice-Président du Conseil Général de Seine-St-Denis chargé de la Culture de la Paix il y a plusieurs années puis comme Maire de Stains. Ses réalisations en la matière sont nombreuses et riches de potentialités à mettre en œuvre.

Ce n’est sans doute pas le hasard si des individus, quels qu’ils soient, l’ont pris comme cible. En effet en tant que maire de la ville de Stains, ville membre du réseau mondial des villes pour la paix, il a démontré que la culture de la Paix et de la non-violence peut être développée au quotidien, à travers des mesures et des actions favorisant le respect de l’autre, la fraternité, la coopération, l’entraide, la justice sociale et la réalisation des droits humains et la défense des services publics.

Le Mouvement de la Paix continuera à apporter tout son soutien à tous les acteurs de Paix et à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le racisme face à ceux qui attisent en permanence, la haine, la violence et le racisme.

 

Saint-Ouen, le 10 septembre 2020

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *