Le Mouvement de la Paix condamne les attentats terroristes commis à l’intérieur des deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande

 

Le Mouvement de la Paix témoigne de sa solidarité et partage la douleur et le chagrin des familles des victimes des attaques perpétrées le 15 mars 2019 en Nouvelle-Zélande. 

Ces attentats islamophobes, d’une violence inouïe et filmés en direct ont fait au moins 50 morts et 48 blessés. Femmes, hommes, enfants et personnes âgées s’étaient rassemblés comme chaque vendredi, où les fidèles sont appelés au prêche et à la prière.

L’un des auteurs de ces attentats ignobles est un militant d’extrême droite qui dit s’être inspiré d’Anders Breivik, terroriste norvégien qui avait fait 77 morts et 151 blessés en juillet 2011 à Utoya et Oslo.

Le Mouvement de la Paix prône la culture de paix qui, par la tolérance, la fraternité et le vivre ensemble, combat la haine, terreau de la violence.

C’est en défendant des valeurs d’éducation, de démocratie, de respect de la laïcité, que nous pourrons garantir à chaque humain une place et une dignité au sein de la société. C’est ainsi que nous pourrons lutter efficacement contre toutes les formes de racisme et le terrorisme.

 

A Paris, le 18 mars 2019
Le Mouvement de la Paix

Voir ce communiqué en PDF

Facebooktwittermail

2 pensees sur “Le Mouvement de la Paix condamne les attentats terroristes commis à l’intérieur des deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande

  1. Ce massacre parmi tant d’autres est instrumentalisé par les puissances financières et des gouvernements (et leurs médias bien sûr) pour monter les uns contre les autres les groupes religieux/ nationaux/ sociaux, et pour justifier une surveillance accrue des populations.
    Inégalités, misère, fascisme : toujours en progression.
    Ce processus est-il bon pour la planète, en nous proposant finalement un usage restreint de ses ressources, via une réduction des populations qui y auront accès ?

  2. Avant d’être “instrumentalisés” par qui que ce soit , ces attentats ont été commis par des militants d’extrême droite se réclamant de la théorie raciste du “grand remplacement ” du sinistre Renaud Camus, qui n’était pas pour déplaire au semeur de haine A Finkielkraut.
    Il faut dénoncer et combattre cette idéologie et tous ceux qui la soutiennent en agissant pour les huit points de la culture de la Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *