La France devrait agir pour stopper Trump et non le suivre!

Pourquoi Macron aurait dû être à Genève ces jours-ci et pas à New-York ?

Depuis de nombreuses années, les USA et la France violent de manière systématique le Traité sur la Non-Prolifération Nucléaire (TNP) qu’ils ont signé et qui prévoit en son article 6 l’élimination des armes nucléaires.

Cette violation entretient la prolifération des armes nucléaires car : comment faire respecter par les autres États un Traité qu’ils violent depuis plusieurs dizaines d’années ?

En juillet 2017, en application de l’article 6 du TNP, l’ONU a adopté un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN).

Or, en février 2018, Trump a annoncé une nouvelle révision de la doctrine nucléaire des USA (Nuclear Posture Review) en décidant la relance de la fabrication d’armes nucléaires tactiques qui nous rapprochent d’une possible utilisation de ces armes sur le champ de bataille.

La France, à l’initiative du Gouvernement Macron, suit cette logique mortifère et vient d’adopter une loi de programmation militaire 2019-2025, qui prévoit de consacrer 37 milliards d’euros en 6 ans pour la refonte totale de l’arsenal en armes nucléaires de la France (300 bombes atomiques, 80 missiles, 4 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins).

Actuellement se tient à Genève la réunion préparatoire de la Conférence d’examen du Traité sur la Non-Prolifération Nucléaire (TNP). C’est la première réunion de ce genre après l’adoption du TIAN par 120 États à l’ONU.

C’est à Genève que devrait aller Macron pour annoncer que la France cesse de violer le TNP, annoncer le gel des programmes de construction de nouvelles armes atomiques et demander aux autres Etats Dotés de l’Arme Nucléaire (EDAN) d’en faire de même.

C’est à Genève que se trouve la délégation du Mouvement de la Paix forte de 17 personnes qui, avec ICAN (Campagne Internationale pour l’Abolition des armes Nucléaires, prix Nobel 2017) travaille d’arrache-pied pour convaincre le maximum d’États de ratifier le TIAN.

Pour le Mouvement de la Paix, la mobilisation des peuples est indispensable pour gagner la mise en œuvre du TIAN, premier pas vers l’élimination des armes nucléaires, et contribuer à éloigner l’humanité d’une fin annoncée. C’est pourquoi il appelle à signer la pétition nationale pour la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires et propose une journée nationale d’actions le dimanche 14 octobre 2018 sur les « lieux du crime », là où la France prépare les programmes illégaux de modernisation de ses armes nucléaires.

A Paris, le mardi 24 avril 2018

Le Mouvement de la Paix

 

Télécharger le communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

3 pensees sur “La France devrait agir pour stopper Trump et non le suivre!

  1. merci bravo l’absence de la france au nobel de la paix, décerné à l ‘ICAN en 2017 m’ a fait honte

  2. L’autre chemin où la France se fait mener par le bout du nez, merci Macron, c’est celui de la guerre et de la menace.
    Tant à propos de la Syrie (où nos actions unilatérales sont criminelles au regard de l’ONU) que de l’Iran (où Macron suggère la renégociation d’accords signés : pour enrober une reculade ?), la souveraineté de la France est malheureusement offerte aux administrations de l’OTAN et du Pentagone.
    La légèreté avec laquelle nos responsables usent de propagande va-t-en-guerre (Pax Americana!) est confondante, et indigne de la démocratie qu’ils prétendent défendre.

  3. En ce jour du 8 mai où nous commémorons la fin de la guerre qui a dévasté l’Europe, une pensée pour les syriens suggérer la fin de la guerre à la Syrie. Ou, du moins, de demander le retrait des troupes françaises là-bas, qui complètent et peut-être se substitueraient aux G.I. maintenant que la “dictature” et ses alliés ont défait les “jihadistes” anti-régime.
    Or, le président Macron nous entraîne, avec sa “nouvelle Syrie”, dans un très sale boulot pour le compte des saoudiens et israéliens. Les près de 200 milliards dépensés pour ce conflit, et les 400 milliards en infrastructures syriennes détruites, sont responsables d’une bonne part des déplacements de “hordes de migrants”, comme d’autres conflits que NOUS attisons.
    Paix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *