Kobané : Lettre ouverte à Monsieur Le Président de la République et à Monsieur Le Premier ministre

Monsieur Le Président de la République,
Monsieur Le Premier ministre,

Il y a un peu plus d’un an, les hommes et les femmes de Kobanê se libéraient de l’emprise de l’organisation de l’Etat Islamique (Daesh) qui avait assiégé cette ville du Rojava (Ouest-Kurdistan, Syrie). Leur lutte est devenue le symbole de la résistance populaire contre Daesh. La ville étant entièrement détruite et demeurant sous la menace de Daesh, beaucoup de réfugiés ont fui vers des lieux plus sûrs.

Il est nécessaire de soutenir Kobanê en aidant à la reconstruction de cette ville détruite. Pour ce faire, la mise en place d’un couloir humanitaire qui permettrait de faire transiter de l’aide est une nécessité d’ordre vital.

En conséquence, nous demandons au gouvernement français quelles dispositions il a prises ou compte prendre pour acheminer cette aide humanitaire ? Cette aide humanitaire ne pourrait-elle pas être acheminée par la Croix Rouge Internationale via la frontière turque ?

Une telle aide humanitaire constituerait à nos yeux, une manière concrète d’être solidaire avec tous ceux qui luttent pour la liberté, la démocratie et la paix dans cette région et plus largement en Syrie.

Dans l’attente de votre réponse, recevez Monsieur Le Président de la République, Monsieur Le Premier ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

 

Le Mouvement de la Paix
Saint-Ouen, le 21.12.2015

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “Kobané : Lettre ouverte à Monsieur Le Président de la République et à Monsieur Le Premier ministre

  1. Quelle réponse l’Elysée a donc donnée à cette lettre ? La suggestion de passer l’humanitaire par la Turquie a dû lui plaire : le circuit est connu de nos barbouzes et autres formateurs de rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *