Covid 19 : Le Mouvement de la Paix demande que soit garanti le droit aux soins pour toutes et tous

Pas de profits sur les vaccins. Pas un sou pour la modernisation des armes nucléaires
mais des moyens supplémentaires pour la sécurité sanitaire et la gratuité du vaccin
Solidarité et coopérations internationales

Le Mouvement de la Paix a toujours dénoncé les logiques de rentabilité et de profits maximums qui sont la règle dans les logiques économiques libérales actuelles. Elles entretiennent un fonctionnement conflictuel plutôt que coopératif et basé sur le droit, poussent aux affrontements et à la guerre et favorisent les ventes d’armes et l’augmentation des dépenses d’armement.

Face à la crise sanitaire actuelle le Mouvement de la Paix qui agit pour une sécurité humaine pluridimensionnelle (sanitaire, écologique, économique et sociale) estime au nom des valeurs de la culture de la paix que tous les humains (y compris les plus pauvres) doivent pouvoir bénéficier des vaccins qui seraient mis en œuvre.

Il est nécessaire et juste d’agir pour que les vaccins contre le Covid 19 échappent à la logique des brevets pour en faire un bien commun de l’humanité.

C’est dans la même logique, inspirée de la culture de paix, que nous demandons le gel immédiat des crédits consacrés à la modernisation des armes nucléaires et leur affectation à la sécurité sanitaire et aux besoins sociaux.

Le Mouvement de la Paix appelle à signer la pétition mondiale lancée sur Avaaz demandant de garantir l’accès aux soins.

Il appelle à soutenir les initiatives allant dans ce sens.

Le Mouvement de la Paix
Le 2 décembre 2020

 

Voir ce communiqué en PDF

 

Pétition lancée par le Dr. Muhammad Yunus, Lauréat du prix Nobel de la paix (2006)

https://secure.avaaz.org/campaign/fr/vaccine_common_good/

Aux gouvernements et aux chefs d’entreprise :

Nous vous demandons de garantir d’urgence l’accès aux vaccins, aux traitements et aux équipements Covid-19 qui sauvent des vies pour tout le monde. Les brevets doivent être levés, les connaissances technologiques doivent être partagées librement et ouvertement, et aucun profit ne doit être permis pendant cette pandémie. Les gouvernements, les scientifiques et les entreprises pharmaceutiques doivent coopérer et combiner leurs ressources pour s’assurer que personne n’est laissé pour compte. La pandémie ne sera pas terminée, tant qu’elle ne sera pas terminée partout.