Après la mort de trois gendarmes dans le Puy de Dôme, le Mouvement de la Paix exprime ses condoléances et alerte

Trois gendarmes du groupement de gendarmerie du Puy de Dôme ont été tués alors qu’ils intervenaient pour protéger une femme en danger.

Le Mouvement de la Paix s’incline devant ces morts et présente ses condoléances aux familles des victimes. Il exprime sa sympathie aux populations qui ont vécu ce drame. Il souhaite un prompt rétablissement au gendarme blessé.

Le Mouvement de la Paix estime que la possession par des particuliers d’armes du type de celles détenues par le forcené doit être totalement interdite. Il souhaite l’interdiction de la vente d’armes à des particuliers sauf exception (ex : chasse), et un contrôle très strict des conditions d’acquisition dans les cas où elles sont autorisées. La loi de 2018 nous apparaît à cet égard trop laxiste en donnant un rôle trop important aux armuriers et courtiers.

La détention d’armes par des particuliers est un risque tant pour les populations que pour les forces de l’ordre qui comme dans le cas présent interviennent pour porter secours à une personne en danger. Lenquête devra déterminer comment le forcené a-t-il pu se procurer des armes aussi sophistiquées.

Le Mouvement de la paix tient à exprimer son inquiétude face à la recrudescence des violences, quelles qu’elles soient dans notre pays. Cette situation doit faire l’objet d’une attention et d’une réflexion accrues de toute la société. Il plaide pour que l’éducation à la culture de la paix et de la non-violence tienne une place beaucoup plus importante dans tous les secteurs de la société et en particulier dans les secteurs éducatifs et de formation.

Le Mouvement de la Paix
Le 26 décembre 2020

Plus d’infos :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N287

https://www.naturabuy.fr/vente-d-armes-entre-particuliers.html

https://www.armes-ufa.com/spip.php?article1482