Après cette immense insurrection des consciences, place au débat et à l’action pour mettre le monde à l’endroit

Le peuple de France s’est rassemblé massivement dans l’unité, la fraternité, la dignité et dans le respect de nos différences philosophiques, idéologiques, sociales, religieuses et politiques.  L’aspiration vers plus de paix est incontestable. A travers ce rassemblement historique nous avons, au coude à coude, affirmé notre solidarité avec toutes les victimes, notre rejet du terrorisme, de la xénophobie, de l’antisémitisme et de l’islamophobie ainsi que notre attachement aux valeurs fondamentales du vivre ensemble notamment la liberté, la laïcité et la fraternité. 

_DSC8794_UAprès cette insurrection mondiale des consciences autour de valeurs universelles, doit venir le temps du nécessaire débat de fond pluraliste afin de comprendre comment nous en sommes arrivés là.

Quelles sont les causes qui peuvent être avancées pour expliquer cette situation ? Quels remèdes et solutions envisagés ?

Au delà de notre souffrance et de notre peine, nous devons accompagner cette prise de conscience pour co-construire ensemble un monde de paix fait de justice, de liberté, de respect et de fraternité. C’est ce que nous appelons « une culture de paix et de non-violence » en référence aux résolutions des Nations Unies et de l’Unesco qui en ont clairement définis les contenus et les objectifs. 

La situation est grave, il y a urgence pour que la mobilisation citoyenne et démocratique contribue à remettre le monde à l’endroit. Les journées du 10 et 11 janvier ont montré que le peuple en avait la volonté, la force et la capacité. Le Mouvement de la paix entend prendre toute sa part à cette dynamique

 

Le Mouvement de la Paix

Saint-Ouen, le 12 janvier 2015

 

Contact :

Roland Nivet – roland.nivet@mvtpaix.org

Sehade Mahammedi – presse@mvtpaix.org

image_print
Facebooktwittermail

5 pensees sur “Après cette immense insurrection des consciences, place au débat et à l’action pour mettre le monde à l’endroit

  1. Le problème central pour moi est de savoir comment la France doit traiter les étrangers et les enfants d’étrangers pour qu’ils n’aient pas envie de devenir terroristes !

  2. Prendre à bras le corps, la question de l’égalité dans notre pays. Traiter chaque être humain de la même manière, qu’ils soient Français de naissance ou venant d’un autre pays, quelque soit le pays. On sait bien que s’ils quittent leur pays de naissance, ce n’est pas pour le plaisir : guerre, misère, … Donc, aider au développement et à l’aide à ces pays est primordial. Mais vraiment aider pas exploiter comme le font les multinationales.
    En France, nous sommes tous des immigrés, donc soyons des humains et organisons-nous de la meilleure façon pour accueillir.

  3. Nous devons nous opposer à toutes idées guerre .
    D’autres actions sons nécessaires : s’opposer au financement du terrorisme . Mettre a l’index les pays qui apportent le soutien financier et à ceux qui commercent avec les terroristes notamment en achetant du pétrole en provenance des réserves provenant des pays sous la coupe du terrorisme .
    Dans le cas d’interventions militaires cela servirait au terrorisme indirectement , tout en faisant des victimes innocents .

  4. L’insurrection est d’abord médiatique. L’appel au « rassemblement Républicain » derrière ceux qui sont responsable des haines qui nous sont retournées ressemble trop à un ordre de mobilisation générale pour que j’en fasse partie et je ne suis certainement pas le seul !
    Les provocations de Charlie ne font qu’accompagner une politique de fond belliciste menée par nos “élites” agissant dans le sillage de l’OTAN et nous aurions tors de nous en tenir aux apparence religieuses dont la seule spécificité consiste à désigner une cible à des ennemis créés de toute pièce pour défendre des intérêts moins avouables. Oui, nous sommes en guerre ce qui doit aussi relativiser un événement qui n’a surprit que ceux qui croient que nous vivons en démocratie et en paix dans un monde de bisounours. Ce qui est en jeu va bien au delà de la liberté d’expression dont les “élites” n’ont en réalité rien à foutre sinon ils ne s’acharneraient pas sur le fantaisiste Dieudonné !

Répondre à Christian Evrard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *