78 ans après les bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki

« Les armes nucléaires sont illégales, dangereuses, coûteuses et moralement inadmissibles. Les 9 Etats détenteurs d’armes nucléaires doivent s’engager dans leur élimination totale ! »

Partout dans le monde les 6 et 9 août, comme tous les ans, les actions se développent pour dénoncer les crimes contre l’humanité que furent les bombardements atomiques des USA sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki qui ont provoqué des centaines milliers de morts surtout civils. C’est aussi le moment pour exiger l’élimination totale des armes nucléaires prévue par le droit international.

Dans le contexte international actuel, beaucoup de citoyen-ne-s, à travers le monde, sont inquiets de la possible utilisation d’armes nucléaires en Ukraine. Il y a quelques jours, Dmitri Medvedev, ancien président de Russie et actuel vice-président du Conseil de sécurité de Russie a menacé à nouveau d’utilisation des armes nucléaires en déclarant que la Russie « n’hésiterait pas à utiliser l’arme nucléaire en cas de succès de la contre-offensive ukrainienne » (source TV5 Monde, Figaro etc).

Le Mouvement de la Paix rappelle que les armes nucléaires sont illégales au regard du droit international, dangereuses, coûteuses et moralement inadmissibles.

Leur élimination est prévue par l’article 6 du TNP (Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires) et dans le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) voté à l’ONU le 7 juillet 2017 et entré en vigueur le 22 janvier 2021.

Actuellement à Vienne en Autriche, du 31 juillet au 11 août 2023, se tient la réunion du premier comité préparatoire de la prochaine conférence d’examen du TNP (2026) à laquelle participe la France mais aussi de nombreuses O.N.G. dont le Mouvement de la Paix à titre consultatif.

Le Mouvement de la Paix estime que c’est le moment pour la France, lors de ce comité préparatoire réuni à Vienne, et au vu de la dangerosité de la situation internationale, de faire des propositions en faveur de la paix et de la sécurité collective du monde, en :

  • appelant à un moratoire des programmes de modernisation des armes nucléaires en cours dans les neuf Etats détenteurs (Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine, Inde, Pakistan, Corée du Nord, Israël).
  • annonçant que la France va cesser de boycotter la conférence des Etats parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) et sera présente à la conférence fin novembre 2023 à New York au moins comme Etat observateur avant d’être signataire.
  • proposant une réunion avec les autres Etats détenteurs pour la mise en œuvre pleine et entière de l’article 6 du TNP.
  • annonçant l’engagement de la France, au sein des Nations Unies et dans le respect de la Charte des Nations Unies, en faveur d’un cessez-le-feu pour des raisons humanitaires évidentes et pour une solution diplomatique en Ukraine.

Enfin le Mouvement de la Paix appelle tous les citoyen-ne-s, associations, organisations à préparer activement en France la Journée internationale d’action pour la Paix en Ukraine et dans le monde le samedi 7 octobre 2023.

Une lettre ouverte a été adressée en ce sens, par le Mouvement de la Paix, le 27 juillet 2023, au Président de la République française (lien).

Le Mouvement de la Paix appelle à signer et faire signer la pétition pour que tous les Etats du Monde signent le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN)

 

Le Mouvement de la Paix
Paris le 4 août 2023

 

Voir cette déclaration en PDF

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.