Virus et guerre : stop aux manœuvres de l’OTAN en Europe

Le Mouvement de la Paix s’est déjà élevé contre la tenue de mars à mai 2020 en Europe de manœuvres militaires de l’OTAN de l’Arctique jusqu’à la mer Noire, le long des frontières de la Russie et de la CEI. Elles se tiendront dans les pays de la moitié nord de l’Europe, théoriquement elles épargneront le territoire français même si des soldats français doivent y participer. Nommées globalement « Defender Europe 20 » et « Aurora 20 », elles comportent des exercices spécifiques. L’objectif, en fait, est de vérifier la capacité de l’armée étatsunienne de traverser l’Atlantique pour se positionner avec des troupes européennes aux frontières russes. En parallèle nous avons appris qu’une simulation de guerre nucléaire contre la Russie en Europe avait eu lieu au Pentagone (source Pentagone !)
Les premières troupes US ont commencé à débarquer en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas.

Cela illustre la totale contradiction entre les déclarations de D. Trump interdisant l’entrée aux USA de voyageurs venus de nombreux pays européens, dont la France, et les risques de propagation irresponsables pris avec le déploiement massif, plus de 30 000 militaires (dont plus de 20 000 US), en Europe. Une partie des manœuvres « Aurora 20 » en Suède, en Norvège et en Finlande qui avaient démarré plus tôt et dans laquelle des troupes françaises étaient engagées aux côtés d’autres pays (14 000 militaires) ont été interrompues le 11 mars pour cause de coronavirus, mais elles reprendront du 11 mai au 7 juin. Malgré la pandémie, le programme continue avec seulement des inflexions mineures. Cette diffusion virale s’ajoute à la pollution militaire sous toutes ses formes que nous condamnons.

Alors que les mesures très rigoureuses prises par la Chine et la Corée du Sud contre cette épidémie montrent leur efficacité par la diminution actuelle des nouvelles contaminations, les mouvements de troupes de l’OTAN risquent de faire exploser le nombre de cas d’infection du coronavirus en Europe, puis aux USA.

Les formes actuelles de la pandémie ne font que renforcer notre exigence de l’interruption de ces manœuvres, par ailleurs illégales. Et que les troupes de tous les pays concernés, non encore déployées, restent dans leurs casernes.

Alors que l’ONU et l’OMS appellent les Etats du monde entier à conjuguer leurs efforts pour stopper la pandémie en assurant la protection et la survie des populations, la course aux armements et les manœuvres militaires de l’OTAN montrent, au-delà de l’irresponsabilité de ses dirigeants et de D. Trump, que l’OTAN contribue à l’insécurité des populations qu’elle prétend protéger. Nous avons besoin de paix et de bien-être pour faire face aux menaces communes qui pèsent sur notre santé, notre sécurité sociale et l’environnement en Europe et au plan mondial.

En conséquence, nous demandons au gouvernement français de rapatrier, immédiatement et dans des conditions sanitaires adaptées, tous les militaires français déjà engagés dans ces manœuvres et de confirmer qu’aucun mouvement militaire étranger sur notre territoire n’est engagé.

Nous demandons une nouvelle fois que la France, avec cette nouvelle preuve de la dangerosité multiforme de notre présence dans l’OTAN, annonce qu’elle va prendre la décision d’en sortir complètement et qu’un débat démocratique va se tenir dans notre pays à ce sujet. Elle devra prendre de plus l’initiative de l’ouverture de négociations pour la suppression dans le Traité de Lisbonne de la dépendance de l’Union européenne à l’OTAN pour toutes les questions touchant à la sécurité, dans l’esprit des accords d’Helsinki de 1975.

Nous appelons enfin à signer la pétition internationale pour demander l’interruption des manœuvres de l’OTAN :

http://chng.it/p74BkxV7

(Traduction ci-dessous)

Saint-Ouen, le 20 mars 2020
Le Mouvement de la Paix

 

 

Texte de la pétition internationale
pour l’arrêt des manœuvres militaires de l’OTAN

(traduction)

Nous demandons l’annulation de tous les exercices militaires à grande échelle en Europe et ailleurs. Continuer à mener le plus grand ensemble de manoeuvres militaires en situation de guerre depuis 25 ans nuit à notre capacité de faire face à la crise du Coronavirus (COVID-19). Depuis la mer arctique le long de la frontière russe jusqu’en Géorgie, cet ensemble d’exercices simultanés sous les noms de « Defender 20 » en Europe centrale et orientale et « Aurora 20 » en Suède doit être arrêté en même temps que les exercices militaires qui se déroulent ailleurs.

L’exercice « Cold Response 2020 » en Norvège avec 14 000 soldats de Belgique, du Danemark, de France, des Pays-Bas, de Norvège, de Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis a été annulé le 11 mars. Cela a été annoncé par le Lieutenant Général Rune Jakobsen, Chef du groupe opérationnel de l’Etat-major opérationnel commun, lors d’une conférence de presse. Il a déclaré : “Ce qui est nouveau depuis hier, c’est que le coronavirus est hors de contrôle dans la société. Nous voulons préserver la capacité de combat des forces armées afin de pouvoir soutenir la société dans la période complexe qui va suivre”. Cette réponse est arrivée tardivement. Alors que l’exercice avait déjà commencé, un soldat a été testé positif au Coronavirus le 5 mars. La Finlande a retiré ses soldats dès le 8 mars.

Le 10 mars, au moins deux hauts commandants militaires européens ont été testés positifs au coronavirus après avoir participé, avec d’autres hauts représentants militaires, à une conférence sur une base militaire américaine en Allemagne. Au cours de cette réunion, il a été question de la manière de protéger les soldats participant à « Defender Europe 20 » contre le coronavirus. Aucune décision n’a été prise.

Des pays comme la Chine, Singapour et la Corée du Sud montrent qu’il est possible d’arrêter la croissance du nombre de personnes infectées par le coronavirus en agissant rapidement et de manière décisive. Malheureusement, l’Italie et certains autres pays n’ont pas agi. Aujourd’hui, la Chine aide l’Italie en envoyant des experts médicaux et en offrant 10 000 dispositifs de ventilation pulmonaire, 2 millions de masques faciaux et 20 000 combinaisons de protection. Ce geste est accueilli avec gratitude en Italie, les membres de l’UE n’ayant pas répondu à la demande d’aide urgente de ce pays.

Nous appelons à un changement dans la manière dont l’Europe et les autres pays du monde abordent la question de la vulnérabilité. Plutôt que de lancer une course aux armements et de mettre en avant des images de «l’ennemi», nous estimons qu’il est nécessaire de coopérer par-delà les frontières. Nous avons besoin de paix et de bien-être pour faire face aux menaces communes qui pèsent sur notre santé, notre sécurité sociale et l’environnement mondial. Ne pas faire comme les dirigeants des États occidentaux présents aux conférences de Munich sur la sécurité qui font de la Chine et de la Russie leurs adversaires.

Les exercices à grande échelle rassemblant des dizaines de milliers de soldats de différents pays dans le cadre d’une augmentation drastique des dépenses militaires montrent à quel point les politiques actuelles sont déconnectées des réalités d’aujourd’hui. Ces exercices ne constituent pas seulement une menace immédiate en termes de risque de diffusion du coronavirus, mais aussi une mauvaise utilisation de nos ressources communes pour faire face aux problèmes du monde actuel. Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas d’une nouvelle escalade et d’une polarisation entre l’Ouest et l’Est, mais de la prise en compte des préoccupations sociales, sanitaires et environnementales qui sont importantes pour l’ensemble de l’humanité.

C’est pourquoi nous disons :

  • Arrêter « Defender 20 », « Aurora 20 » et les autres exercices militaires à grande échelle en Europe et ailleurs,
  • Mettre fin au réarmement et investir dans la paix, le bien-être, la santé et l’environnement.

Si vous êtes d’accord avec notre appel à l’annulation de tous les exercices militaires en Europe et ailleurs, veuillez signer cette pétition.

Militants de la paix

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

10 pensees sur “Virus et guerre : stop aux manœuvres de l’OTAN en Europe

  1. Ou sont les limites de l’irresponsabilité de ces gens de pouvoir?
    A quand l’insurrection citoyenne pour sauver notre planète de la folie des hommes?

  2. Il est plus que temps que tous les dirigeants du monde cessent d’investir, tant financièrement qu’en énergie déployée, plus pour tuer l’homme que pour le soigner.
    On constate aujourd’hui les dégâts causés par la politique qu’ils mènent: difficulté à stopper une pandémie par absence de produits de protection de base même pour les soignants, et réactivité plombée par manque d’investissement dans le milieu médical et manque de personnel.

  3. A l’appel du secrétaire général des Nations unies de cesser les guerres en raison de la pandémie, ces manoeuvres militaires doivent cesser et le service sanitaire des armées doit être réquisitionné pour soigner les malades

  4. Bravo pour votre site très bien fait et super intéressant !
    Bien amicalement
    Et protégez vous tous très sérieusement
    À bientôt

  5. Il est urgent de mettre énergie et argent à la nécessité humanitaire
    actuelle.

  6. cela fait tellement longtemps que nous le disons, mais il n’y a pas à hésiter, il faut le redire et le redire et ……continuer d’agir.

  7. le covid 19 vient démontrer les failles de notre système sociétale et la nécessité d’en changer ! L’ennemi c’est bien la course aux profits, la finance, les banques… Bref, le capitalisme qui montre là ses effets néfastes.Il est plus rentable de fabriquer et de vendre des armes plutôt que d’œuvrer pour la paix et le bien-être des populations. Bien sûr qu’il faut arrêter cette course folle aux manœuvres militaires dangereuses, coûteuses et tout cela au dépend de l’intérêt et des besoinsde la ^population .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *