Unissons-nous contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme

En 2018, les actes antisémites recensés en France ont augmenté de 74% par rapport à 2017.

Cette haine des Juifs qui caractérise l’antisémitisme tend à se banaliser en particulier sur les réseaux sociaux.
Le meurtre de Mireille Knoll, rescapée de la Shoah, la destruction des arbres plantés en l’hommage à Ilan Halimi, les croix gammées sur les portraits de Simone Veil, ne sont hélas que le haut de l’iceberg et sont révélateurs d’une situation inquiétante.

Sachant que le « ventre est toujours fécond d’où est sortie la bête immonde » le Mouvement de la Paix condamne clairement et sans équivoque l’antisémitisme en forte progression dans notre pays. Il appelle à l’union la plus large pour combattre l’antisémitisme, le racisme et la xénophobie, symptômes inquiétants d’une société et d’un monde en crise.

Cultivons la paix dans le respect des droits humains fondamentaux.

A Paris, le 14/02/2019

Le Mouvement de la Paix

 

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

10 pensees sur “Unissons-nous contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme

  1. Entièrement d’accord, tant que cela ne nous empêchera pas de dénoncer l’apartheid meurtrier d’Israël.
    Cet état brandit la Shoah et monte en épingle toute incivilité teintée de racisme pour mieux occulter ses saloperies à Gaza et dans les territoires occupés, contre ses propres concitoyens non juifs, contre d’autres états pas assez conciliants…
    Il faut rappeler que son régime extrémiste et corrompu est la cause la plus courante des “actes antisémites recensés” (par qui, au fait ?).

    • je souscris tt à fait !! et il est fort étonnant que connaissant la force sioniste en France nous n’ayons pas entendu cette levée de boucliers devant de tels chiffres …. ( ils seraient de castaner c’est tt dire !!!)

  2. Si je suis à 100% d’accord avec le besoin de dénoncer et combattre l’antisémitisme, deux observations.
    1) l’enquête sur l’assassinat odieux de Mireille Knoll montre que pour cet événement là, la dimension antisémite n’était pas retenue par la police.
    2) il serait bon en ce 75e anniversaire de la Libération de rappeler que la plus grande partie des actes et propos antisémites de la période relèvent de l’extrême droite néo , para, péri ou totalement nazie. La Question d’Israël et les droits du peuple palestinien,s’ils ont pu ici ou là donner naissance à des comportements inadmissibles voir même des crimes issus des milieux d’un islamiste radical, crimes à sanctionner sans faiblesse, cela à partir d’une l’instrumentalisation des crimes de Tel Aviv , ils ne sont pas et de loin la dominante de cette recrudescence qui puise ses racines dans l’extrême droite française et les nostalgiques du pétainisme. Ne pas voir le doigt qui montre la Lune mais bien voir la Lune ET le doigt.

  3. Non, le régime politique en Israel n’est pas la cause de l’antisémitisme en France. trop facile ! En 1940, sous Pétain, Israel
    n’existait pas. Mais c’est bien l’affaire Dreyfus qui a inspiré à Theodor Herzl l’idée d’un “foyer national”.L’antisémitisme est une pieuvre vorace qui se nourrit de haine et d’ignorance à toutes les époques.

    • Le régime politique assassin en Israël, ouvertement raciste et basant son action à l’égard des palestiniens sur l’apartheid (selon le principe même du sionisme, tel que dénoncé par l’ONU en 1975 dans sa résolution 3379), est bien un prétexte à des conduites anti-sémites.
      Aussi la confusion entre antisémitisme et antisionisme est-elle particulièrement dangereuse, notamment pour les juifs. Cf Ilan Pappé ou l’UJFP. Entendre aussi Rony Brauman à l’occasion de la bizarre déclaration du président de la république au dîner du CRIF :
      “Comment mieux suggérer implicitement que les juifs doivent bénéficier d’un statut particulier, que les sionistes seraient mis par le pouvoir à l’abri de la critique et qu’Israël serait ainsi sanctuarisé contre les critiques sévères ? Comment mieux nourrir les théories complotistes qu’en se livrant à ce genre de manœuvres ? Il y a là un cheminement intellectuel qui m’échappe. C’est désastreux.”

  4. j’aurais préférè que cette campagne dénonce toutes les violences des intégrismes (toutes croyances confondues) plutôt que le seul antisémitisme…
    Etendart que brandit sans vergogne l’état Israélien pour masquer (voire justifier) les saloperies et atrocités qu’il commet en toute impunité…

    • lisez le communiqué jusqu’a la fin mais aussi le début nous dénoncons tous les racismes, et la xénophobie

  5. Je ne vois pas en quoi combattre l’antisémitisme en France empêcherait également de dénoncer la politique de colonisation et de négation des droit des Palestiniens menée par le gouvernement Israëlien.
    Je crois rêver quand je lis que le régime Israëlien serait la cause des actes antisémites recensés : Juden sur la vitrine d’un commerce, croix gammée sur le portrait de Simone Veil, arbres à la mémoire d’Ilan Halimi vandalisés, on vous cache tout on ne vous dis rien , c’est un coup du gouvernement Israëlien, consternant.

  6. Un moyen de réduire les racismes, dont l’antisémitisme et le nationalisme font partie intégrante, serait l’introduction dans les programmes de l’enseignement secondaire et supérieur de connaissances scientifiques sur le fonctionnement psychique humain. A l’heure actuelle, les états réservent ces savoirs psycho-sociaux précieux entre tous aux structures qui assurent la pérennité d’un système politique et économique prédateur et profondément immoral.

    • Tout à fait d’accord et j’ajouterai que des le college nos enfants devraient apprendre les principes de bases de l’économie. On sait bien que derrière les guerres, les haines, se cachent des appétits de pouvoir et d’argent. Malheureusement nous ignorons presque tous les enjeux et les rouages de l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *