Stop la misère, agissons pour un monde de justice et de paix

La misère constitue une violence inacceptable que subissent aussi des millions de personnes dans le monde y inclus en France.

Le Mouvement de la Paix estime comme Jean Ziegler – dans son message de soutien aux initiatives conduites en France dans le cadre de la Journée internationale de la paix (21 septembre) – que « les oligarchies qui dominent le monde ont contribué à “un monde caractérisé par d’énormes richesses pour quelques-uns et la misère pour la multitude. Elles ont une seule stratégie : la maximalisation du profit dans le temps le plus court et souvent à n’importe quel prix humain. Ces logiques de puissance et de domination sont responsables de la persistance de l’absolu scandale de notre temps, à savoir le meurtre de masse annuel de millions d’êtres humains par la faim et la malnutrition sur une planète débordant de richesses, alors que les dépenses militaires mondiales atteignent annuellement 1 830 milliards de dollars au mépris de l’article 26 de la Charte des Nations Unies qui prévoit de “favoriser l’établissement et le maintien de la paix et de la sécurité internationales en ne détournant vers les armements que le minimum des ressources humaines et économiques du monde” ».

Ces dépenses militaires alimentent les guerres qui déstructurent les sociétés et plongent des populations entières dans la misère. Les pauvres sont les premières victimes des guerres et des conflits mais aussi des dérèglements climatiques.

D’après le PAM (Programme Alimentaire Mondial) un enfant de moins de 5 ans meurt de faim toutes les 11 secondes dans le monde.

C’est révoltant alors que d’après les Nations unies, de l’ordre de 5 % des dépenses militaires pendant 10 ans permettraient d’éradiquer les principaux maux dont souffre l’humanité à savoir la faim, l’analphabétisme, l’alimentation en eau potable, l’éradication des principales pandémies …

Le Mouvement de la Paix appelle à l’action pour la mise en œuvre des 17 ODD (Objectifs de Développement Durable) et de la résolution de l’ONU sur la culture de la Paix qui appelle à « la réduction des inégalités économiques et sociales, l’éradication de la pauvreté, la sécurité alimentaire durable, la justice sociale, des solutions durables aux problèmes de la dette, l’autonomisation des femmes, des mesures spéciales pour les groupes aux besoins particuliers, la durabilité environnementale ».

Le Mouvement la Paix, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre, apporte son soutien aux actions entreprises et souligne qu’il y a urgence pour les citoyen.ne.s d’agir pour la construction d’un autre monde possible et nécessaire – basé sur le droit et ayant pour buts la justice sociale et la paix.
Un monde enfin humain.

A Paris, le 16/10/2019

Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *