Stop à l’escalade de la violence – Oui à l’ouverture de négociations sociales

Le Mouvement de la Paix s’inquiète des dernières décisions du gouvernement visant à engager l’armée – à savoir les militaires de l’opération Sentinelle – dans le maintien de l’ordre face au mouvement social, et plus particulièrement celui des gilets jaunes.

Dans aucun conflit, la violence ou la force d’où qu’elles viennent, ne constituent la solution.

Dans la situation actuelle, l’issue réside dans l’ouverture de négociations sérieuses avec les organisations syndicales, avec les associations, avec des représentants du mouvement des gilets jaunes etc. en vue d’aboutir à un compromis positif, apportant du « mieux vivre ». 

 

A Paris, le 22 mars 2019
Le Mouvement de la Paix

Voir ce communiqué en PDF

image_print
Facebooktwittermail

2 pensees sur “Stop à l’escalade de la violence – Oui à l’ouverture de négociations sociales

  1. Démocratie
    A quoi cela sert-il d’être mis au courant heure par heure des calamités imputables à la gestion humaine de notre Planète, si le pouvoir que les systèmes démocratiques délèguent à leurs citoyens, ne les autorise qu’à élire des aristocrates mégalomanes, apres à défendre les intérêts des nantis dont ils sont ?
    La Terre et ses Habitants, sont administrés par deux autorités. L’une qui s’applique à maintenir l’intégrité de territoires dits, « Nationaux », voire à les étendre, et à promouvoir les idéologies du moment, c’est l’Etat. L’autre qui s’efforce de satisfaire les besoins quotidiens des Hommes, et de faciliter la vie en communauté : ce sont les Collectivités Territoriales : Communes, Départements, Régions.
    La première, se prenant au jeu de ses stratégies politiques, oublie bien souvent cet humanisme qu’elle est censée appliquer, et les raisons de ce pouvoir que les électeurs ont consenti à lui déléguer. Appliquant une folle logique héritée de l’Histoire, pour arriver à ses fins elle recourt systématiquement aux armes, destructrices de Villes et de Vies.
    La seconde, en contact avec la réalité vivante, prenant en compte les problèmes inhérents à la société moderne, s’efforce de satisfaire les aspirations des Hommes qui lui ont offert leur confiance : cadre de vie, habitat, emploi, transports, santé, éducation, loisirs, etc.
    Cette situation ne saurait durer. Il est temps, il est impératif que l’Etat, que les gouvernants prennent conscience à la fois, de l’aberrante, de la dangereuse gestion de la Planète, et de l’implication de chaque être Humain dans la destinée de l’Humanité, qu’ils quittent leurs palais et réintègrent cette réalité humaine qu’ils ont perdu de vue, il est temps, il est impératif qu’on en finisse avec ces pouvoirs démocratiques qui ne respectent pas les Peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *