Réaction du Mouvement de la Paix à la publication de l’horloge de l’Apocalypse

« Déjà, on ne respirait pas facilement dans un monde torturé. Voici qu’une angoisse nouvelle nous est proposée, qui a toutes les chances d’être définitive ». L’horloge de l’Apocalypse [1] indique 23h58, soit deux minutes avant la fin nucléaire du monde. C’est le même délai qu’aux pires moments de la guerre froide.

Depuis 1990, l’heure fatidique ne cesse de s’approcher ! La sortie prochaine des Etats-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF), l’annonce par Trump du développement de nouvelles armes nucléaires et le probable non-renouvellement du Traité New START, sont des événements qui détruisent l’équilibre déjà vacillant de la terreur.

Les procédures internationales existantes, notamment dans le cadre du Traité sur la Non Prolifération des armes nucléaires (TNP), se montrent impuissantes. Tous les États dotés d’armes nucléaires rehaussent le niveau de leurs menaces.

Il est temps de changer la règle du jeu au sein de l’ordre nucléaire mondial qui va engloutir 1000 milliards de dollars d’ici 2030 pour diversifier et moderniser l’arsenal nucléaire.

L’ONU a adopté un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN). C’est, dans l’immédiat, avec la mobilisation des opinions publiques, le meilleur outil pour endiguer le risque mortifère de la dissuasion nucléaire.

Pour le Mouvement de la Paix, la France qui prévoit d’investir des dizaines de milliards d’€ dans une course aux armements qu’elle ne peut gagner, serait bien plus inspirer de participer activement à la sécurité du monde en rejoignant le TIAN et d’user de toute son influence pour obtenir rapidement son entrée en vigueur.

La démilitarisation des relations internationales qu’inspire la Charte des Nations Unies est la voie que nous devons retrouver pour mettre l’humanité et la vie sur la planète à l’abri d’un risque suicidaire déposé entre les mains de quelques individus puissants aux personnalités inquiétantes.

A Paris, le lundi 28 janvier 2019
Le Mouvement de la Paix

Voir ce communiqué en PDF

 

[1] Source Wikipedia : L’horloge de la fin du monde ou horloge de l’Apocalypse est une horloge conceptuelle créée peu de temps après le début de la guerre froide et régulièrement mise à jour depuis 1947 par les directeurs du Bulletin of the Atomic Scientists de l’université de Chicago, sur laquelle minuit représente la fin du monde. L’horloge utilise l’analogie du décompte vers minuit pour dénoncer le danger qui pèse sur l’humanité du fait des menaces nucléaires, écologiques et technologiques.
Le nombre de minutes restant avant minuit est mis à jour périodiquement. Depuis le 25 janvier 2018, l’horloge affiche minuit moins deux minutes (23 h 58) en raison de l’« incapacité des dirigeants mondiaux à faire face aux menaces imminentes d’une guerre nucléaire et du changement climatique ».

À l’origine, cette horloge représentait la possibilité d’une guerre nucléaire mondiale, en soulignant la menace liée à la prolifération des armes nucléaires ; mais, depuis 2007, l’horloge prend également en considération les perturbations dues au changement climatique, les problèmes liés aux hydrocarbures ou encore les « nouveaux développements dans les sciences du vivant qui pourraient infliger des dommages irrévocables », c’est-à-dire les risques liés aux nouvelles technologies.

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *