Appel des 2èmes Journées du Désarmement Nucléaire

Appel des 2èmes Journées du Désarmement Nucléaire à Vénissieux (octobre 2003)

L’appel final

Les deuxièmes Journées du Désarmement Nucléaire, organisées en commun par 9 associations françaises, membres du réseau international « Abolition 2000 » avec le soutien de la ville de Vénissieux ont rassemblé pendant 2 jours et demi 200 participants pour l’élimination et l’abolition des armes nucléaires dont des représentants des mouvements pacifistes du Japon, des USA, de Grande-Bretagne et du bureau des ONG auprès de l’O.N.U.

Ces Journées du Désarmement Nucléaire ont permis de mettre le doigt sur la contradiction entre les obligations légales de désarmement nucléaire fixées par l’article VI du Traité de Non Prolifération Nucléaire, rappelées en 1996 par le Tribunal International de La Haye et par la conférence de révision du TNP le 19 mai 2000 à New York, et le constat de la poursuite de la prolifération des armes nucléaires.

On assiste en effet d’une part à de nouveaux développements d’armes nucléaires dans les pays déjà nucléaires et d’autre part à des projets d’équipements d’armes nucléaires dans plusieurs nouveaux pays (Corée du Nord, Iran)

Les associations organisatrices opposées aux armes nucléaires ont voulu faire de ces journées un moment d’échange sur des questions actuelles :

•  Comment éliminer les armes nucléaires sans avoir recours à des guerres préventives comme le préconisent actuellement les USA ?

•  Quelles sont les nouvelles armes développées par les pays nucléaires et quelles sont les nouvelles stratégies militaires ?

•  Quelle relation entre le nucléaire civil et la prolifération des armes nucléaires ?

•  Quels sont les problèmes de santé des civils et des militaires concernés par les essais nucléaires ?

•  Quelle coopération internationale peut être développée pour un réel calendrier d’élimination des armes nucléaires ?

 

Le principal résultat des JDN est la décision de lancer une campagne nationale et internationale de re-mobilisation des opinions publiques pour obtenir l’élimination des armes nucléaires, dans la perspective de la révision du Traité de Non Prolifération en mai 2005 à l’ONU.

Dans le cadre de cette campagne, 3 initiatives complémentaires ont été décidées :

•  Le soutien à la campagne du maire d’Hiroshima et des « maires pour la Paix » en faveur d’un programme d’élimination de toutes les armes nucléaires d’ici 2020.

•  Une campagne au niveau européen, pour demander à la France, la Grande-Bretagne et l’Europe de faire des propositions de désarmement nucléaire d’ici 2005

•  Une campagne d’information, de débats et d’actions, en direction de l’opinion publique française pour l’élimination des armes nucléaires. Protestation contre les nouveaux équipements nucléaires militaires et contre l’augmentation du budget de la défense.

Les participants aux 2èmes Journées du Désarmement Nucléaire appellent tous les citoyens à débattre activement du désarmement nucléaire et faire ainsi pression sur leurs dirigeants pour engager un véritable désarmement nucléaire afin d’aborder dans de meilleures conditions les prochaines réunions du Traité de Non Prolifération en 2004 et 2005.

Vénissieux le 26 octobre 2003

Contact : arlette.cavillon@mvtpaix.org

 

Télécharger ce communiqué

image_print
Facebooktwittermail