Lettre ouverte aux parlementaires français

Madame la Parlementaire, Monsieur le Parlementaire,

La session d’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies de 2021 se déroule du 21 au 28 septembre, et se termine par une réunion de haut niveau sur l’élimination des armes nucléaires le 28 septembre à laquelle la société civile et les ONG seront représentées.

Nous pensons que c’est le moment en tant que parlementaires de demander au président de la République et au ministre des Affaires étrangères d’exprimer la volonté que la France respecte ses engagements internationaux, et plus précisément l’article 6 du Traité sur la Non-Prolifération des armes nucléaires (TNP) et de souligner lors de la réunion de haut niveau sur l’élimination des armes nucléaires l’importance de : 

  1. prévenir toute utilisation d’armes nucléaires ;
  2. parvenir à un monde sans armes nucléaires ; et
  3. réduire les budgets et les investissements liés aux armes nucléaires.

Toute utilisation d’armes nucléaires aurait des conséquences humaines, économiques et environnementales catastrophiques. L’utilisation de quelques-unes des 13 400 armes nucléaires stockées dans le monde pourrait mettre fin à la civilisation telle que nous la connaissons. En outre, les 100 milliards de dollars dépensés chaque année au plan mondial pour les armes nucléaires [1] font cruellement défaut pour répondre aux besoins environnementaux, sanitaires, sociaux, éducatifs économiques et humains, notamment pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 et pour soutenir l’action des Nations Unies pour  la mise en œuvre des objectifs de développement durable (17 ODD).

En tant que parlementaires, nous vous encourageons en particulier à :

  • Appeler la France et tous les États à affirmer qu’une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée, et que par conséquent les États dotés d’armes nucléaires devraient affirmer des politiques visant à ne jamais initier une guerre nucléaire et ne jamais avoir recours à ces armes.
  • Appeler la France et tous les États dotés d’armes nucléaires et leurs alliés à s’engager à éliminer les armes nucléaires le plus rapidement possible pour qu’au moins lors du 85ème anniversaire des Nations Unies, tous ces Etats soient engagés dans ce processus en ayant par exemple signé le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) entré en vigueur en 2021 ou via tout autre engagement pris en application de l’article 6 du TNP.
  • Appeler le gouvernement des États dotés d’armes nucléaires, dont la France, à réduire leurs budgets d’armement nucléaire en arrêtant immédiatement toutes les modernisations en cours, et à réorienter ces investissements et ces budgets vers le soutien à la gestion de la pandémie de la COVID-19, à des solutions durables aux dérèglements climatiques, et à agir avec les Nations Unies pour le financement de la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable.

Recevez Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations respectueuses

A Paris, le 24 septembre 2021

Le Mouvement de la Paix

Porte-paroles nationaux :
Roland NIVET : 06 85 02 87 14 / roland.nivet@mvtpaix.org
Édith BOULANGER : 06 81 02 61 81 / edith.boulanger@mvtpaix.org

[1] Source : Réseau international des parlementaires pour le désarmement nucléaire

 

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *