Le Mouvement de la Paix appelle à un temps fort de mobilisations partout en France

APPEL NATIONAL ET INTERNATIONAL DU MOUVEMENT DE LA PAIX

Le Mouvement de la Paix appelle à un temps fort de mobilisations partout en France
entre le 31 mars et le 4 avril 2022 en privilégiant le samedi 2 avril

 

Tous ensemble, réaffirmons notre rejet de la guerre et notre condamnation sans appel de l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine. « Maudites soient toutes les guerres passées et actuelles ! ».

La guerre n’est jamais une solution et constitue une voie sans issue tant en Ukraine qu’ailleurs !

Une mobilisation mondiale des forces de paix est nécessaire pour éviter le pire et obtenir une issue négociée au conflit.

Le Mouvement de la Paix :

  • Réaffirme sa condamnation de l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine.
  • Demande un cessez-le-feu immédiat sans condition préalable et le retrait des troupes russes
  • Réaffirme sa solidarité avec le peuple ukrainien et appelle à la mise en œuvre d’une solidarité humanitaire avec le peuple ukrainien et tous les peuples victimes aujourd’hui des guerres (Yémen, Palestine, Soudan et « Afrique », Syrie, Libye, Birmanie…)
  • Appelle à soutenir les activités des associations caritatives (Secours Populaire, Secours Catholique, Croix Rouge Internationale) mais aussi le HCR…
  • Soutient les acteurs de paix qui en Russie s’opposent à cette guerre.


Mais cela ne suffit plus !

Nous exigeons de la France et de tous les dirigeants du monde qu’ils unissent leurs efforts pour obtenir immédiatement un cessez-le-feu et pour mettre en place les éléments d’une solution négociée, seule issue de nature à éviter un engrenage aux conséquences annoncées mais insupportables pour tous les peuples. Les peuples ne doivent pas supporter une fois de plus les conséquences de la guerre et il faut éviter l’utilisation, volontaire ou par erreur, d’armes de destruction massive en particulier de l’arme nucléaire dont la miniaturisation renforce la dangerosité et la possibilité d’usage.

Nous relançons au plan mondial l’appel à signer massivement l’appel international « Maudite soit la guerre » traduit en de nombreuses langues, et lancé en 2018 cent ans après la fin de la première guerre mondiale par près de 8 000 citoyens d’une quarantaine de pays du monde :
www.change.org/p/maudite-soit-la-guerre-construisons-la-paix

Le Mouvement de la Paix en appelle à une insurrection des consciences de toutes les citoyennes et de tous les citoyens, de toutes les organisations représentatives ; syndicales, politiques, associatives, caritatives, humanistes etc. avec qui nous partageons un rejet commun de toutes les guerres. Il les appelle à s’unir pour organiser un temps fort de mobilisations au plan national partout en France entre le 31 mars et le 4 avril 2022, en privilégiant le samedi 2 avril. Il y a urgence au vu de la gravité de la situation, pour éviter le pire, mais aussi pour faire face aux défis du monde actuel (réchauffement climatique et crise sociale de plus en plus généralisée et aggravée par la guerre en Ukraine).

Le Mouvement de la Paix prend les plus larges contacts au plan international pour réaliser une journée mondiale d’action dans les meilleurs délais.

Le réalisme, c’est de réaffirmer partout en France et dans le monde que l’humanité n’a pas d’autre chemin, pour un avenir plus humain, que la Paix et l’émergence d’une Culture de la Paix dans le respect de la Charte des Nations-Unies.

A Paris, le 24 mars 2022
Le Mouvement de la Paix

 

Voir cet appel en PDF

See this national and international appeal in english

image_print
Facebooktwittermail

8 pensees sur “Le Mouvement de la Paix appelle à un temps fort de mobilisations partout en France

  1. J’essaie depuis plusieurs semaines de contacter les médias dont France Inter, France Télévisions pour que votre voix soit entendue sur les ondes et à l’écran. Silence assourdissant. Là où j’habite il n’y a pas de comité mvt de la paix. Je me sens bien seule . J’essaie pourtant de passer l’info autour de moi en particulier auprès d’artistes car je crois en leur pouvoir de mobiliser l’attention d’un public car il faut que l’on nous entende, aussi auprès du parti communiste .
    J’ai fait un rêve: que le 2 avril il y ait un maximum de villes (là où il y a des comités) qui organisent des manifestations et qu’à la même heure des ballons de baudruche de toutes les couleurs s’élèvent dans le ciel de France.

  2. Un nom malheureusement absent de cet appel : Donbass. Ses habitants subissent pourtant depuis huit ans une guerre d’éradication, qui va reprendre si « le maître du Kremlin » jette l’éponge.
    L’autre nom absent, et c’est plus grave : OTAN. Celle-ci doit aimer ! Car exiger le seul retrait des forces russes d’Ukraine en laissant enfler à la fois la mafia militaire OTAN et la guerre économique capitaliste contre la Russie & l’Europe & l’Afrique & bientôt la Chine, c’est préparer une aggravation de la guerre… au bord de la fin du monde.
    Or, contre « Poutine le fou » qui dispose de quoi détruire la planète, et qui suite aux sanctions terribles nargue le pétro-dollar (comme Kadhafi, puisqu’il exige le paiement en roubles), Washington envisage d’attaquer la Russie en vrai : cette option rappelle la destruction de la Libye, mais prendrait une ampleur qui ne nous laisserait pas indemnes.
    La meilleure chance d’éviter une vraie guerre contre la Russie serait la dissolution de l’OTAN, que l’on souhaiterait diplomatique plutôt que nucléaire. L’Ukraine n’étant plus un enjeu, elle pourrait être vite libérée et panser ses plaies.
    En attendant, j’aimerais que le MvtPaix réitère clairement et systématiquement ses appels dans ce sens (https://www.mvtpaix.org/wordpress/tag/otan/), faute de quoi il semble reprendre et justifier la dangereuse propagande atlantiste.

    • “éviter une vraie guerre contre la Russie”… Très bien, mais là, on est face à une vraie guerre de la Russie contre l’Ukraine, et c’est celle là qu’il faut dénoncer et faire cesser…

  3. un immense merci au webmestre, la guerre menée actuellement est dirigée par Mr Poutine et son armée contre le peuple ukrainien, il y a des militants aveuglés qui semblent l’oublier.
    Merci pour ce juste rappel.

  4. Vous n’oublierez pas, Berthelot, l’aggression russe. Mes commentaires bizarres ne vous changeront pas !
    Mais essayons de ne pas oublier non plus d’autres guerres dégueulasses contre l’Irak, etc. etc. dont le Yémen, et l’Afghanistan victimes de famine organisée.
    Quant au combat US contre la puissance russe (Poutine ou pas), il prend nos économies comme dommage collatéral : envoyer des armes aux ukrainiens ça ne va pas avec la désescalade !

  5. JEAN ZIEGLER a écrit :
    “Le 24 février 2022, la Russie envahit l’Ukraine. Elle est membre de l’ONU. Poutine est un meurtrier de masse. Les crimes horribles qu’il a perpétrés lors des deux guerres de Tchétchénie en 1994-1996 et 1999-2000 et en Syrie depuis 2015, il les met en œuvre aujourd’hui en Ukraine : l’assassinat de milliers de civils, le bombardement d’hôpitaux, de boulangeries, d’écoles, d’édifices culturels, la destruction de quartiers entiers. Et l’ONU est paralysée en raison du pouvoir de veto russe au Conseil de sécurité.

    Je rappelle qu’en Tchétchénie – 1 million d’habitants – Poutine a fait assassiner 200 000 êtres humains, et en Syrie, à Alep, dans la Ghouta orientale, et à Deraa, plusieurs centaines de milliers. En 2022, il poursuit ses massacres à Idlib.

    En Ukraine, conséquence du droit de veto russe, on ne trouve pas un seul casque bleu sur une quelconque ligne de cessez-le-feu négociée, pas de corridors humanitaires sous contrôle international, pas d’interdiction de vols militaires au-dessus des quartiers résidentiels. Aucun des nombreux instruments visant à garantir la sécurité collective – et donc la paix mondiale – ne peut être appliqué par la communauté internationale.

    Kofi Annan a quitté ses fonctions de Secrétaire général de l’ONU en 2006. Il a laissé en guise de testament politique un plan de réforme du Conseil de sécurité de l’ONU : à l’avenir, aucun de ses cinq membres permanents ne devrait être en mesure de mettre son veto à l’intervention de l’ONU lors de conflits au cours desquels sont commis des crimes contre l’humanité.

    Les cinq Etats membres permanents du Conseil de sécurité – Les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France – ont rejeté le plan de Kofi Annan.

    Où est l’espoir ? Dans l’insurrection des consciences des peuples des Nations unies, dans leur volonté d’imposer à leurs gouvernements respectifs la réforme radicale du Conseil de sécurité.”

  6. Michelle Bachelet évoque «des crimes de guerre» et pointe du doigt la Russie. Dans un long réquisitoire, la haute commissaire aux droits de l’homme de l’ONU a dénoncé les exactions menées pour l’essentiel par l’armée russe depuis l’invasion du 24 février. Les attaques indiscriminées et à grande échelle par l’armée russe «pourraient être des crimes de guerre», a lancé Michelle Bachelet devant le Conseil des droits de l’homme, usant du conditionnel par convention, les crimes de guerre devant être prouvés devant un tribunal mais ne faisant guère de doute.

  7. On mène un dialogue de sourds, Berthelot.
    OK, Poutine est un affreux. Sa carrière au KGB, la Tchétchénie, sa protection du pourri Eltsine, ses oligarques, sa politique libérale et liberticide et homophobe etc : on est d’accord. Mais…
    Cela justifiait-il de déclencher une guerre économique et de communication contre la Russie, et de la menacer par une accumulation de manœuvres de l’OTAN et d’ADM, de plus en plus près de ses frontières ?
    Cela justifiait-il la censure ici des médias et de la culture et du sport et des vaccins Covid et de l’industrie russes ?
    Cela justifiait-il de promouvoir et d’armer en Ukraine des nationalistes nostalgiques du nazi Bandera, et de laisser bombarder le Donbass pendant huit ans après un EuroMaïdan attisé par les promoteurs de guerres ?
    Cela justifiait-il le projet de changement de régime à Moscou via un effondrement économique, en détruisant au passage l’approvisionnement en gaz de l’Europe puis tout commerce avec la Russie, important voisin européen ?
    Cela justifiait-il de devenir sourd aux exigences de paix ailleurs dans le monde ?
    Cela justifie-t-il un alignement servile sur l’administration US, Biden ou autre ?
    Les pauvres Casques Bleus n’ont pas toujours une grande efficacité pour faire cesser des conflits, comme au Liban, en Palestine, en Yougoslavie, en Irak etc. Seraient-ils utiles à Kiyv ?
    Une réforme radicale du Conseil de Sécurité est attendue, mais comment éviter qu’elle laisse les mains libres (voire une sorte de légitimité!) à un état hégémonique dans ses opérations agressives, notamment si elles sont déguisées en interventions humanitaires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *