La France doit cesser toute vente d’armes à l’Arabie saoudite

Après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi à l’ambassade saoudienne en Turquie, la France doit cesser toute vente d’armes à l’Arabie saoudite.

Déjà le 7 avril 2018, à l’occasion de la visite officielle en France du prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salman, le Mouvement de la Paix avait demandé dans une déclaration publique [1] que la France  cesse toute vente d’armes à l’Arabie Saoudite et avait déclaré apporter son soutien à toutes les propositions visant à ce que le Parlement français soit saisi de la question des ventes d’armes, et plus particulièrement des ventes d’armes à l’Arabie saoudite.

Le Mouvement de la Paix avait alors rappelé que parmi les critères fixés par l’Union Européenne en ce domaine figurent « le respect des droits de l’homme dans le pays de destination finale et le respect du droit humanitaire international par ce pays » et avait souligné que le rôle de l’Arabie saoudite dans la propagation du wahhabisme, son soutien aux idéologies violentes et rétrogrades largement documenté et la guerre au Yémen étaient contraires aux critères fixés par l’UE.

Après l’assassinat du journaliste Jamal  Khashoggi à l’ambassade saoudienne en Turquie, le Mouvement de la Paix – qui demande que la France agisse  pour la limitation et le contrôle strict du transfert des armements en vue de son interdiction complète – réitère sa demande que la France cesse immédiatement toute vente et livraison d’armes à l’Arabie saoudite.

A Paris, Le 29/10/2018

Le Mouvement de la Paix

 

Lire ce communiqué en PDF

 

[1] Déclaration publique du Mouvement de la Paix du 07/04/2018 : La France doit cesser toute vente d’armes à l’Arabie saoudite

image_print
Facebooktwittermail

3 pensees sur “La France doit cesser toute vente d’armes à l’Arabie saoudite

  1. C’est bien.
    Mais le gouvernement jupitérien écarte à priori l’arrêt de la fourniture d’engins de mort aux wahhabites, au point de tancer les allemands.
    D’ailleurs (selon la ministre des armées ce weekend), Paris n’est qu’un « modeste fournisseur » et il « n’y aurait pas eu d’armes récemment vendues par la France à l’Arabie saoudite ».
    La population française, alertée sur l’exécution du journaliste Kashoggi, va-t-elle accepter d’être complice d’encore un massacre impérialiste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *