La déclaration du Pape François aujourd’hui même à Hiroshima constitue une nouvelle étape historique dans la lutte pour l’élimination totale des armes nucléaires

déclarent conjointement Roland Nivet et Edith Boulanger, co-porte-paroles nationaux du Mouvement de la Paix.  
 
La déclaration du Pape François à Hiroshima le 23 novembre 2019 dans laquelle il indique que «l’utilisation de l’énergie atomique à des fins militaires est un crime» et qu’ «un monde sans armes nucléaires est possible et nécessaire» et enfin que «le temps est venu de renoncer aux armes nucléaires et de construire une paix collective et concertée» constitue une nouvelle étape historique dans la lutte pour l’élimination totale des armes nucléaires.

En son temps l’académicien Jean Rostand parlant de l’arme atomique disait «préparer un crime c’est déjà un crime».

A six mois du début des travaux de la conférence d’examen du Traité de Non-Prolifération Nucléaire (TNP) à l’ONU en Mai 2020 qui va réunir tous les Etats, nous ne pouvons que nous réjouir du fait que le Pape appelle aussi «à soutenir tous les instruments internationaux du désarmement nucléaire y compris le Traité de Non-Prolifération Nucléaire (TNP) et le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires» (Tian) adopté aux Nations unies le 7 juillet 2017.

La proposition du Pape François pour que l’argent consacré à ces œuvres de mort soit consacré à un développement humain et à la lutte pour le climat rejoint le mot d’ordre retenu par les quelques 160 organisations du Collectif En marche pour la paix qui appelaient le 21 septembre (Journée internationale de la paix) à marcher «pour la paix, le climat, la justice sociale et le désarmement nucléaire».

Tous les gens épris de paix, quelles que soient par ailleurs leurs convictions ou appartenances idéologiques, religieuses, syndicales ou politiques trouveront, pensons-nous, une raison supplémentaire d’agir pour un monde sans armes nucléaires.

Il y a quelques jours nous avons adressé un courrier à tous les Parlementaires proposant l’adoption, dans le cadre de la préparation du Budget 2020 de la France, d’un amendement à cette loi de Finances visant un gel des crédits prévus en 2020 pour la modernisation des armes nucléaires.

Alors que la majorité gouvernementale a voté pour le doublement des crédits consacrés à l’arme atomique nous espérons que la déclaration du Pape les fera peut-être réfléchir et prendre en considération notre proposition d’amendement.

Roland NIVET co-porte-parole National du Mouvement de la Paix (et membre à titre consultatif de la commission Ecosoc des Nations Unies)

Edith BOULANGER co-porte-parole Nationale du Mouvement de la Paix

 

Pétitions en cours sur ce thème :


Le Mouvement de la Paix

Contact : Roland Nivet 06 85 02 87 14

 

Voir cette déclaration en PDF

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *