Journée à Chauny dans le cadre de l’inauguration du monument des fusillés pour l’exemple lors de la Première guerre mondiale

Le comité du Mouvement de la Paix de St Ouen et l’APEIS ont organisé cette sortie le samedi 6 avril 2019.

42 personnes ont pris part à cette sortie en car sous un soleil éclatant.

Cette journée a été forte en émotions. Tout d’abord nous avons visité la maison de St Just à Blerancourt puis direction Chauny où nous avons pu découvrir le magnifique monument des fusillés.

Après un déjeuner convivial sur place, nous avons écouté les différentes interventions d’associations, syndicats et mireille Marchioni pour le Mouvement de la Paix.

Puis retour à St-Ouen.

Les participants, dont deux jeunes, ont bien apprécié cette sortie à la fois historique et festive.

Lydia Texier

 

 

 


L’intervention de Mireille Marchioni, du Mouvement de la Paix

Vingré, le 6 avril 2019

Le Mouvement de la paix est fier de participer à cette initiative pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple. Ces faits, trop souvent méconnus, renforcent l’absurdité de la guerre et viennent nécessairement questionner sur la véracité des informations reçues par l’opinion publique.
Ces jeunes soldats n’avaient rien demandé. Certains ont eu peur, d’autres ont questionné des ordres absurdes, d’autres ont été tirés au sort… mais tous sont morts sous des balles françaises ; et leur sort a viré au déshonneur durable pour eux et pour leurs familles…
Depuis sa création, après la seconde guerre mondiale, à l’initiative de résistants pour faire reculer l’abomination de la guerre et favoriser le règlement pacifique des conflits, le mouvement de la paix a toujours soutenu ce combat.
En effet, c’est une atteinte aux droits de l’homme par l’armée, par la justice militaire ; mais aussi par l’état qui instaure en 1914 des conseils de guerre spéciaux sans droits de défense
C’est aussi une discrimination sociale car 97 % des fusillés sont des soldats issus du peuple, paysans, instituteurs, syndicalistes. Les officiers ont seulement été relevés de leurs fonctions ;
Discrimination raciale également car un soldat « fusillé pour l’exemple » sur 10 provenait des colonies.
Enfin, la liberté de la presse a été bafouée en mentant sur la réalité des faits et en développant une propagande éhontée pour convaincre les « poilus » d’aller affronter leurs ennemis.
Et la période actuelle est inquiétante pour le maintien de la paix.
Le budget de la défense français a été voté en novembre dernier. Il est en hausse de 1,7 milliards atteignant 35 milliards d’euros ; pas de surprise car la France obéit aux consignes de l’OTAN de consacrer 2 % de son PIB à sa défense. Il y a augmentation des OPEX (opération de politique extérieure comme au Mali, en centrafrique) ; doublement du budget de l’arsenal nucléaire (plus 37 milliards en 7 ans). Pour ces armes dites de « non-emploi » cela constitue une violation du TNP ( traité de non –prolifération nucléaire) signé par la France en 1992. Que penser aussi de ce gouvernement qui refuse de signer le Traité d’Interdiction des Armes nucléaires ; alors que la question de cette interdiction progresse dans l’opinion publique et que le prix Nobel de la Paix 2017 a été remis à la campagne ICAN pour le désarmement nucléaire dans laquelle nous sommes très investis.
La paix ce n’est pas que l’absence de guerre. C’est ainsi que le mouvement de la paix s’est totalement engagé dans la promotion de la culture de paix décidée par l’ONU au travers des huit domaines d’actions tels que l’éducation, le développement durable, les droits sociaux, l’égalité hommes-femmes, la libre circulation des idées ; nos actions en direction de l’enfance et la jeunesse nous tiennent particulièrement à cœur.

A l’issue de cette journée, nous continuerons à faire connaître, avec nos 160 comités en France, la nécessité de réhabiliter tous ces hommes collectivement qui ont refusé l’abomination au prix de leur vie. Ce monument à leur mémoire devrait contribuer à rétablir cette profonde injustice qui dure depuis plus de 100 ans.

 

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *