Irak : Non à la stratégie du chaos, oui à la protection et au soutien socio-économique de la population civile

Le 20 septembre dernier, la France est entrée dans une nouvelle guerre en Irak. Alors que la situation chaotique du pays n’est que le résultat d’une politique occidentale visant à entretenir les logiques de dominants/dominés, le Mouvement de la Paix tient, dans ce contexte, à rappeler que suivre les Etats-Unis dans une nouvelle guerre en Irak, sans même consulter l’ONU, n’est certainement pas la solution. Il faut mettre un terme à cette politique de terreur et non l’entretenir par des actions militaires.

Le Mouvement de la Paix condamne le terrorisme notamment parce qu’il exacerbe les haines et les violences. Révulsé par les exécutions sommaires des otages, Le Mouvement de la Paix réaffirme sa solidarité avec les victimes des extrémistes de « Daesh ». Leurs exactions, dont les musulmans sont aussi victimes, n’ont rien à voir avec l’Islam. Le Mouvement de la Paix exige que la sécurité des civiles soit assurée au plan mondial avec des forces de protection y compris militaires sous l’égide des Nations unies. La douleur de tous à la vue des images des populations civiles fuyant les combats ne peut être utilisée comme arguments par le gouvernement français pour intervenir en Irak. Il ne suffit pas de taxer les adversaires de terroristes et prétendre punir avec des bombardements sans qu’aucune initiative politique ne soit prise pour stabiliser la situation et secourir les populations après les raids aériens.

Le Mouvement de la Paix dénonce ainsi une fois de plus l’absence de perspectives de négociations politiques lors de la conférence dite de “Paix” de Paris. Si les puissances sont aujourd’hui incapables de mettre en œuvre une stratégie de paix dans cette région, c’est tout simplement parce qu’elles n’en ont pas la volonté ! L’intervention de l’alliance guerrière qu’est l’OTAN, par le recours aux bombardements, déconstruit la société civile de ces pays et renforce les seigneurs de guerre qui se parent de légitimité religieuse. L’heure est grave et appelle la réflexion et l’action : plus que jamais, l’utilisation des clés de la culture de la Paix sont à mettre en avant.

La dernière guerre d’Irak a causé près d’1 million de morts -dont une majorité de civiles et a plongé le pays dans le chaos. Il faut par conséquent réagir avant de reproduire les mêmes erreurs. Aujourd’hui la tâche est difficile car il faut à la fois protéger les populations civiles et  avancer vers des solutions politiques. C’est pourquoi le Mouvement de la Paix demande :

 

  • des mesures urgentes pour la protection des populations sous l’égide de forces onusiennes.
  • un embargo sur toutes les armes dans la région, et un dispositif de sanctions envers les Etats qui soutiendraient les forces djihadistes.
  • la traduction devant un Tribunal international de tous les auteurs de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité.
  • l’investissement des sommes dédiées à l’intervention en Irak (4 400 milliards entre 2001 et 2014) dans les programmes des institutions nationales pour la sécurité globale et l’éducation, etc.
  • la mise en place sous l’égide de l’ONU d’une conférence internationale pour la paix au Moyen Orient.

 

Le Mouvement de la Paix

Saint-Ouen, le 25 septembre 2014

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *