Honorer Gandhi, c’est agir pour le développement d’une culture de paix et de non-violence

En ce 2 octobre 2019, à l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi – qui coïncide avec la Journée internationale de la non-violence – le Mouvement de la Paix entend souligner l’importance pour la paix dans le monde, de développer à tous les niveaux, une culture de paix et de non-violence.

Gandhi a été l’un des précurseurs par lequel, à la fois, la réflexion philosophique sur le principe de la non-violence et l’expérimentation des méthodes d’action non-violentes comme outils pour la résolution pacifique des conflits ont été possibles et ont connu une destinée universelle.

A la fin des années 90, l’ONU a consacré par diverses résolutions la culture de paix et de non-violence comme un axe essentiel de l’action des peuples pour la paix pour le 21ème siècle.

Le Mouvement de la Paix qui, dès sa création, a orienté ses efforts de conscientisation vers la résolution pacifique des conflits – en référence à la Charte des Nations Unies – a choisi à la fin des années 90, de faire de la culture de paix et de non-violence, un des fondements de son action et un appui essentiel pour une paix construite sur les droits humains.

Dans de nombreux pays, des populations choisissent la non-violence pour défendre leurs droits ou exiger des changements démocratiques ou aujourd’hui défendre le climat. C’est le cas aujourd’hui des jeunes aux USA contre les armes domestiques, en Algérie pour des changements démocratiques, au Soudan où la lutte non-violente du peuple a contribué à la chute d’un régime sanguinaire, mais aussi, en République Démocratique du Congo à travers l’action de Lucha, et en Palestine, où l’action non-violente est utilisée contre l’oppression colonialiste israélienne etc.

Agir ensemble, comme cela a été le cas lors de la Journée internationale de la Paix le 21 septembre, pour un climat de paix, contre les guerres, les violences, la misère, est aussi une manière d’honorer la mémoire de Gandhi pour qui, une culture de non-violence est à construire afin d’inventer ensemble notre avenir.

C’est dans cette logique que le Mouvement de la Paix a inscrit sa participation à la marche Jai Jagat qui part d’Inde ce jour, 2 octobre 2019, et arrivera à Genève en septembre 2020.

La culture de paix et de non-violence – qui invite à la convergence de nos aspirations, de nos luttes pour réaliser notre droit de vivre dans un monde de justice, de bienveillance, de fraternité, d’entraide, de solidarité et de paix – est plus que jamais un outil essentiel.

A Paris, le 2/10/2019

Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

Facebooktwittermail

Une pensee sur “Honorer Gandhi, c’est agir pour le développement d’une culture de paix et de non-violence

  1. Nous devons construire un Monde de paix pour les générations à venir.
    Pour cela, nous devons lutter contre le réchauffement climatique, contre les guerres et la misère, pour une justice sociale, basée sur le respect et la bienveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *