Emmanuel Macron en pleine dérive guerrière

Des déclarations irresponsables et dangereuses pour la paix

A l’issue d’un sommet de chefs d’Etats et de gouvernements, organisé à Paris par Emmanuel Macron en soutien à l’Ukraine, le 26 février 2024, le chef de l’Etat a tenu en conférence de presse des propos d’une extrême gravité.

Alors qu’il prétend vouloir « éviter toute escalade », le Président Macron a affiché sa détermination à mobiliser les pays européens pour soutenir davantage l’Ukraine en moyens militaires. Il a répété à plusieurs reprises l’objectif qu’il s’est désormais fixé : « la Russie ne peut ni ne doit gagner cette guerre », en précisant que « tout est possible, si c’est utile pour atteindre notre objectif », y compris l’envoi de troupes au sol.

Faite sans aucun débat préalable au Parlement, cette déclaration du Président de la République engage la France, puissance atomique, dans un engrenage de guerre qui pourrait entraîner toute l’Europe dans un conflit aux conséquences incalculables entre puissances nucléaires. Emmanuel Macron s’enferme dans une logique de guerre dans le droit fil, hélas ! d’une politique marquée par une militarisation accrue non seulement des relations internationales, mais aussi de la vie de la société. Après l’augmentation considérable du budget des armées en réponse aux exigences de l’OTAN, après l’exportation massive d’armes non plus défensives qui alimentent le conflit, après la rhétorique militaire du « nous sommes en guerre », de « l’économie de guerre » et du « réarmement » démographique et moral de la nation, après la volonté de généraliser un Service National Universel obligatoire confié à l’armée, le Président envisage maintenant d’envoyer de jeunes Français sur le champ de bataille.

Le Mouvement de la Paix condamne sans réserve ces déclarations irresponsables et appelle nos concitoyennes et concitoyens à agir pour empêcher le Président Macron de transformer la guerre en Ukraine en une guerre mondiale.

Le Mouvement de la Paix appelle les responsables de notre pays à choisir le camp de la paix et à mettre la diplomatie française au service de la désescalade et du cessez-le-feu permettant de mettre fin aux morts et aux destructions. Il appelle la population à renforcer le camp de la paix, à l’unisson de tous les peuples du monde, pour dire non à la guerre et imposer des solutions négociées conformément à l’esprit et à la lettre de la Charte des Nations Unies.

Pour le Mouvement de la Paix, il n’y a pas de plus grande urgence que la mobilisation pour la paix ; il prendra toutes les initiatives nécessaires pour réunir les forces de paix et participera activement aux rassemblements indispensables pour empêcher la marche à la guerre.

Le Mouvement de la Paix
Le 27 février 2024

 

Voir cette déclaration en PDF

 

Facebooktwittermail

11 pensees sur “Emmanuel Macron en pleine dérive guerrière

  1. Comment agir pour préserver et instaurer la paix avec efficacité dans un monde sourd, aveugle et belliciste, pour des motifs soit trop difficiles à comprendre, soit trop faciles…

  2. Je ne supporte plus ces parasites de renaissance !
    En cas de conflit, ce seront eux les premiers qui se refugirons en suisse avec leur fric!

  3. Oui quel scandale, alors qu’il faudrait surtout organiser un accord à Munich avec la Russie afin d’éviter la guerre, même s’il faut pour cela abandonner la Tchécoslovaquie… heu pardon l’Ukraine
    Et là au moins on sera sûr et certain d’éviter toute guerre. La paix éternelle en somme

  4. Les propos et l’engagement du Président de la République sont d’une extrême gravité pour l’Europe et notre Pays. L’envoi de troupes en Ukraine annoncerait une troisième guerre mondiale 😡
    Tout mon soutien au Mouvement de la Paix ✊

  5. L’envoi de troupes au sol de la part de la France ou de l’UE serait totalement irresponsable puisque cela voudrait dire l’entré en guerre de l’UE et l’OTAN contre la Russie, c’est à dire la 3ème Guerre Mondiale, très probablement nucléaire !!!!!!!!!

    Ma désapprobation est donc TOTALE.

  6. Non à la guerre, il est urgent d’imposer des solutions négociées conformément à l’esprit et à la lettre de la Charte des Nations Unies.

  7. Le peuple français n’a-t-il pas son mot à dire sur de telles perspectives qui engage avant tout ses enfants ?
    Macron aurait-il risqué ces fanfaronnades s’il n’avait pas la main sur le “bouton atomiques” ? Rêve-t-il d’entrer dans l’Histoire en chef de guerre?

  8. En effet- et j’avoues ne pas y avoir pensé- notre qualité de pays possédant l’arme nucléaire transforme un engagement pensé en moyens classiques( déjà méritant une consultation des deux chambres voire un référendum) le risque d’être perçu comme une menace ouvrant le risque de déclenchement dune guerre mondiale. C’est tout de même là pour des raisons électorales une irresponsabilité coupable de la part du président, lequel démontre ce faisant l’erreur qu’il a commise à propos de l’organisation de notre diplomatie .

  9. Oui, il s’agit d’un complète irresponsabilité de notre Président.
    envoyer des Français sur le champ de bataille Russie-Ukraine c’est prendre de gros risques de dérapage et ce serait une déclaration de guerre de la France à la Russie.
    Avec le risque de poursuivre le cycle de violences ou l’engrenage infernal qui a démarré dès le début du conflit et qui peut aller jusqu’à l’utilisation de l’arme nucléaire.
    Notre “dissuasion”, bidon et illusoire, n’aura aucun impact vis à vis de la Russie dont les forces nucléaires sont X fois plus importantes que notre bombinette.
    De plus Macron ne peut pas décider seul ce genre d’option.

  10. Macron titille, reprenant le rôle d’un Hollande mouche du coche. L’OTAN “en mort cérébrale”, ou maintenant délaissé par les USA paralysés par les élections, avait besoin dans sa meute européenne d’un roquet pour relancer la guerre. Pas encore prêts à mourir pour les mafieux de Kyiv, nos soldats, mercenaires ‘ONG’ et autre future chair à canon sont donc opportunément excités au combat pendant que les contribuables s’habituent à raquer pour de l’armement en lieu et place des services publics étranglés.
    Ah, fallait pas choisir un chouchou des banquiers !

  11. Je pense que nous sommes toutes et tous d’accord , il faut un cessez le feu et un retrait des troupes Russes , pour arrêter le massacres , les crimes , les destructions.
    Mais qui est capable de l’imposer ?
    Pas l’ONU apparemment , hélas.
    Alors que doivent faire en attendant les Ukrainiennes et les Ukrainiens ?
    C’est une question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.