Désarmement nucléaire : L’Iran comme la France et la GB doivent respecter leurs engagements internationaux

Le Mouvement de la paix condamne toutes les violations du TNP
La France serait mieux entendue si elle respectait ses propres engagements au titre du traité de non-prolifération nucléaire (TNP)

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a confirmé ce mardi 22 novembre que l’Iran a bien commencé à produire de l’uranium enrichi à 60% dans son usine de Fordo se rapprochant des 90% nécessaires pour produire une bombe atomique. Dans un communiqué commun les gouvernements de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni « condamnent les dernières mesures de l’Iran, confirmées par l’AIEA, visant une nouvelle expansion de son programme nucléaire ». Ces trois pays ajoutent que « en accélérant sa production d’uranium enrichi, l’Iran a pris de nouvelles mesures significatives qui vident le JCPoA de son contenu » et poursuivent en indiquant que « l’Iran a une obligation légale au titre du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires de mettre pleinement en œuvre son accord de garanties ».

Le Mouvement de la Paix condamne le fait que l’Iran ne respecte pas ses engagements au titre du JCPoA.

Cependant le Mouvement de la Paix fait remarquer que la France comme la GB violent allègrement le traité de non-prolifération nucléaire (TNP) qui dispose en son article 6 que « chacune des Parties au Traité s’engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire ».

Au lieu d’agir pour le désarmement nucléaire la France et la GB violent le TNP à travers la mise en œuvre de programmes de modernisation de leurs armes nucléaires, et la France en poursuivant au Barp ses essais nucléaires en laboratoire. En France ces programmes illégaux au regard du droit international vont coûter de l’ordre de 100 milliards d’euros sur 15 ans aux contribuables français qui préfèreraient que ces sommes soient investies en faveur de la santé et de la lutte contre les dérèglements climatiques.

Le Mouvement de la paix appelle la France et le président de la République à geler immédiatement ces programmes de modernisation des armes nucléaires et à participer, à titre d’observateur dans un premier temps, aux travaux de la conférence de mise en œuvre du traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), premier pas vers la signature du TIAN entré en vigueur le 21 janvier 2021.

Avant de donner des leçons au monde entier la France ferait bien de respecter ses propres engagements juridiques internationaux en la matière car ce non-respect alimente la prolifération nucléaire, alors que l’urgence c’est l’élimination totale des armes nucléaires.

Le Mouvement de la Paix
24 novembre 2022

 

Voir ce communiqué en PDF

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.