Déclaration du Mouvement de la Paix au sujet de la célébration du 75ème anniversaire du débarquement de 1944 en Provence

Une célébration amoindrie par un entrelacs d’intérêts politiciens et sans décisions politiques en faveur d’un monde de dignité et de Paix.

On aurait aimé pouvoir se féliciter sans réserve de l’initiative prise par le Président Macron visant à célébrer aujourd’hui même, jeudi 15 Août 2019, à Saint-Raphaël (Var), les 75 ans du débarquement du 15 août 1944 en Provence, auquel ont pris part des dizaines de milliers de soldats issus des colonies françaises. Tous ces soldats qui ont en effet pris une part décisive dans la victoire contre le fascisme et pour notre liberté en particulier lors du débarquement en Provence méritent notre plus grand respect.

On aurait aimé par contre que soit rappelée la triste histoire de ces combattants africains qui à la fin de la guerre ont été renvoyés dans leur pays sans rémunération et sans pension, que soient évoqués le massacre de Thiarye au Sénégal le 1er décembre 1944, où la gendarmerie française et l’armée coloniale ont fait feu à l’arme lourde, massacrant au moins 70 hommes loyaux à la patrie qui demandaient seulement à percevoir leur rémunération.
D’autres ont servi de chair à canon au Vietnam et en Algérie pour s’opposer aux luttes de libération de ces peuples.

Aujourd’hui le président de la République aurait pu annoncer à la veille de la réunion de chefs d’État du G7 à Biarritz, qu’il défendrait la mise en œuvre réelle des Objectifs du Développement Durable (ODD) adoptés à l’Onu en 2015 et qui sont autant de projets de nature à réduire les inégalités de développement qui sont un obstacle à la paix et à construire de nouveaux partenariats justes et équitables entre la France, l’UE et les Etats africains.

La présence de Nicolas Sarkozy qui a reproché aux peuples africains de ne pas être rentrés dans l’histoire n’était déjà pas de bon augure pour ce qui apparaît plus comme un entrelacs d’intérêts politiciens personnels que comme un moment d’hommage accompagné de mesures utiles pour les peuples d’Afrique et d’Europe.

En effet force est de constater qu’il est plus facile d’honorer les parents et grands-parents pour la plupart morts que de construire de nouveaux partenariats afin d’empêcher « les petits enfants » de ces combattants de la liberté de périr en Méditerranée en raison de politiques inhumaines.

Le Mouvement de la Paix rappelle qu’il soutient la volonté de nombreux citoyens de vivre dans un pays respectant la dignité de tous les hommes et toutes les femmes et s’engageant vers une politique de paix et de désarmement par des initiatives fortes. A cet effet  le Mouvement de la Paix continuera d’œuvrer inlassablement au rassemblement de tous pour un monde de dignité et de paix.

Le 15 août 2019
Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

image_print
Facebooktwittermail

3 pensees sur “Déclaration du Mouvement de la Paix au sujet de la célébration du 75ème anniversaire du débarquement de 1944 en Provence

  1. Bravo pour cet article qui rappelle ce que le président aurait du rappeler s’il avait du courage politique et de l’honneur pour le pays qu’il dirige.

  2. Bravo pour cet article qui montre bien que le monde reste plus que jamais dominé par l’ARGENT …Les hommes politiques français ne se sont pas préoccupés des anciens tirailleurs sénégalais…il en est de même aujourd’hui, pour tous les migrants africains…j’ai honte d’être française …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *