Déclaration du Mouvement de la Paix à l’occasion du 11 novembre 2018

100 ans après la fin de la guerre 1914-1918
Que la France lance un message fort à travers des actes concrets pour la paix

 

La première guerre mondiale a provoqué  des millions de victimes civiles et militaires, des destructions inégalées.

Ce 11 novembre 2018, rendons hommage à toutes les victimes mortes sur les champs de bataille au nom de la défense du pays et des libertés, à toutes les victimes civiles ou militaires qui ont perdu la vie, la santé ou leurs biens. Rendons hommage à toutes celles et tous ceux qui ont essayé d’éviter la guerre et les morts inutiles. Demandons la réhabilitation des  fusillés pour l’exemple. Que la France agisse pour le droit de l’homme à la paix et travaille à la promotion de tous les droits humains dans le respect de la Charte des Nations Unies.

Ce 11 novembre, par respect à toutes ces victimes, nous devons agir pour éviter les guerres et pour sauver les vies en poursuivant le travail de mémoire et de réflexion et en décuplant nos efforts pour la paix.

Dans tous les domaines, de nouvelles solidarités et de nouveaux réseaux se construisent au plan mondial et expriment l’aspiration et la volonté des peuples de vivre en paix, de solidarité, de justice et de fraternité. Mais les intérêts économiques, financiers, géopolitiques, les volontés de puissance et de domination qui ont été parmi les causes profondes de cette guerre sont toujours des dangers actuels. Dans le contexte d’une guerre économique mondialisée qui maintient les inégalités de développement, amplifie les injustices, menace l’avenir de la planète et la survie de l’humanité, renforce le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et développe les nationalismes, autant d’éléments qui alimentent la militarisation des relations internationales et peuvent être  les facteurs de conflits nouveaux, l’action pour la paix est toujours d’actualité.

Dans ce contexte, l’éducation à la paix doit être une priorité. Elle est une  composante essentielle de la construction d’une citoyenneté universelle qui s’exprime de plus en plus fortement comme lors de la Journée internationale de la paix mais que trop de responsables politiques, associatifs, religieux ignorent encore. Pourtant, d’après les informations qui nous parviennent concernant les cérémonies commémoratives, trop peu souvent la population et la jeunesse en particulier, sont appelées à des réflexions approfondies et contradictoires sur les causes et les conséquences de la guerre 14/18 et sur les conditions de la construction de la paix aujourd’hui.

Qu’en ce 11 novembre 2018, la France envoie un message de paix, pour annoncer l’élaboration d’une politique de paix, pour stimuler ainsi les peuples du monde et leurs représentants à agir, pour la réalisation des 17 objectifs de développement durable (ODD), pour la résolution des conflits par la négociation, pour la signature et la ratification du Traité d’Interdiction des Armes nucléaires (TIAN), pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine et pour une paix juste et durable au Moyen-Orient ,  pour la diminution des dépenses d’armement au profit des besoins des populations et de la sauvegarde de la planète et l’arrêt du commerce des armes.

En 2017, le prix Nobel a récompensé la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires ICAN, dont nous sommes fiers d’avoir été l’un des acteurs. Ce succès en appelle d’autres.

Cent ans après 1918, décuplons nos efforts pour éviter les millions de victimes civiles et militaires, pour éviter les destructions, pour éradiquer les guerres, pour sauver la planète.

Qu’en ce 11 novembre 2018, la France lance un message fort par des actes concrets pour la paix dans le monde.


Le Mouvement de la Paix

 

Voir cette déclaration en PDF

 

image_print
Facebooktwittermail

4 pensees sur “Déclaration du Mouvement de la Paix à l’occasion du 11 novembre 2018

  1. Merci pour cet appel, qui devrait être publié chaque jour sur le site de la Présidence de la République, ce que j’ai fait.

  2. Acte concret ou juste message hypocrite, ce “Forum pour la paix” de Paris qui réunit nombre des fauteurs de guerre les plus actifs de la planète ? Sauf Trump, qui assume peut-être plus clairement que les autres son unilatéralisme (guerrier) habituel.
    Un tel grand raout évoque d’une part les festivités commémoratives soviétiques, toujours axées sur la paix ; d’autre part, et de façon glaçante, la réunion sur le pavé parisien convoquée par Hollande “contre le terrorisme”, avec déjà des criminels de guerre et soutiens de la terreur : celle qui a été imposée entre autres aux libyens, aux syriens !
    Quant aux chances d’une véritable paix, il est important de se souvenir qu’aujourd’hui comme en 14 le capitalisme est le principal instigateur de conflits : pas sûr que les participants au forum entendent cela, quand la finance et le fer qui les tiennent sont si opposés à l’intérêt des peuples…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *