La tolérance, un idéal politique et moral mais aussi un principe d’action, selon Kofi Annan

New York, Nov 16 2004  6:00PM

Au-delà des différences culturelles, les aspirations sont les mêmes, a affirmé le Secrétaire général de l’ONU, qui, en cette Journée internationale de la tolérance célébré aujourd’hui, a appelé à en faire l’inverse d’une démission, un idéal politique et moral et un principe d’action au service de l’humanité.

  « Face à la montée des fanatismes de toute sorte qui exploitent l’ignorance et la peur de l’autre, la seule solution consiste à cultiver la tolérance » a défendu Kofi Annan dans son message diffusé à l’occasion de la Journée internationale de la tolérance.

Reconnue comme une condition de la paix, de la démocratie et du développement durable par les dirigeants du monde entier, ceux-ci l’ont rangée parmi les valeurs fondamentales qui doivent inspirer les relations internationales au XXIe siècle, a fait observer Kofi Annan. 

  « C’est aussi pourquoi la tolérance est depuis toujours au coeur de l’action des Nations Unies », a-t-il ajouté.

Il a souligné l’interdépendance de plus en plus grande du monde actuel et le fait que « nos sociétés sont de plus en plus multiculturelles. »

Toutefois, a-t-il ajouté, « au-delà de nos différences, nous aspirons tous à la même chose: mener une vie décente et léguer à nos enfants un monde dans lequel ils pourront vivre librement, à l’abri du besoin et de la peur. Pour que cette espérance devienne une réalité, il nous faut pratiquer la tolérance et apprendre à mieux vivre ensemble. »

Pour Kofi Annan cependant, « la tolérance à laquelle nous aspirons n’est ni une démission, ni de l’indifférence.  Bien au contraire!  C’est un engagement actif en faveur des droits de l’homme et des libertés fondamentales, l’exercice vigilant d’une éthique de la responsabilité envers soi-même et envers autrui, et la recherche constante de points de rencontre et non de lignes de fracture. »

« En cette Journée internationale de la tolérance, je vous invite à transformer l’idéal politique et moral de la tolérance en principe d’action qui guidera tout ce que nous faisons.  C’est un défi que nous pouvons et que nous devons relever pour que l’humanité soit digne de son nom », a déclaré le Secrétaire général.

image_print
Facebooktwittermail