Essai nucléaire Coréen : Face à la provocation, Garder la tête froide et relancer le désarmement !

La Corée du Nord vient de procéder à son premier essai nucléaire, confirmant ainsi les menaces maintes fois proférées depuis son annonce de se retirer du Traité de Non Prolifération nucléaire en 2003.

C’est très grave !

La réponse apportée par la Corée du Nord à la menace permanente que constitue à ses yeux la politique de Georges Bush est irresponsable. C’est la plus mauvaise réponse pour le peuple coréen et les peuples de la planète entière.

Cette annonce vient confirmer que la stratégie de tension et de suspicion permanente orchestrée par les Etats-Unis ne peut qu’aboutir à un monde plus dangereux.

La prolifération du nombre de pays qui sont en capacité -et parfois en recherche -d’obtenir l’arme atomique, est un danger très sérieux pour le présent et l’avenir. Arme stratégique, mais aussi arme politique, l’arme nucléaire apparaît malheureusement aujourd’hui comme le seul moyen d’être reconnu comme une puissance qui compte et d’assurer une forme de sécurité par la peur qu’on inspire. N’est-ce pas l’argument employé par les pays « officiellement » possesseurs de l’arme nucléaire ?

Le Conseil de sécurité et la communauté internationale dans son ensemble doivent garder la tête froide. Quiconque s’engagerait dans des frappes – fussent-elles censées être ciblées – se rendrait autant coupable que la Corée d’une folle escalade à l’issue indéterminée.

Le peuple coréen, déjà victime d’une dictature terrible, ne doit pas payer pour la politique de ses dirigeants. La sécurité du peuple coréen doit être garantie, ainsi que celle des peuples de la région.

Il faut de toute urgence relancer les processus de désarmements internationaux ! La seule parade à la prolifération nucléaire est le désarmement. Les moyens de sa vérification sont au point. Il faut appliquer le Traité de Non Prolifération dans sa totalité, dont l’article VI qui impose aux puissances nucléaires de s’engager vers le désarmement.

La France qui propose au vote des parlementaires un budget de la Défense dans lequel sont inscrits les programmes de modernisation de son arsenal nucléaire, doit faire preuve d’audace et donner des signes tangibles. Elle doit geler ses programmes en renonçant à sa propre modernisation et s’engager pour la convocation d’une 4 ème cession spéciale de l’O.N.U. pour le désarmement consacrée au désarmement nucléaire complet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image_print
Facebooktwittermail