Appel national inter-organisations : NON A LA GUERRE EN UKRAINE !

LA GUERRE N’EST JAMAIS LA SOLUTION

OUI A UNE SOLUTION POLITIQUE NÉGOCIÉE

 

Les tensions entre les États-Unis et la Russie – deux puissances nucléaires – atteignent des proportions alarmantes avec des mouvements de troupes russes massifs aux frontières de l’Ukraine d’une part et des livraisons d’armes et envoi de troupes par l’OTAN dans les pays limitrophes d’autre part. Cette politique de confrontation ne peut produire que des perdants.

Nous ne sommes pas à l’abri de provocations qui déboucheraient sur une guerre d’ampleur.

L’Ukraine paie un lourd tribut économique et humain en raison des hostilités nationalistes attisées au niveau international. Ces tensions peuvent avoir des conséquences très négatives pour tous les peuples d’Europe bien au-delà de la zone du conflit, par exemple la flambée des prix du gaz…

Nous choisissons la voie du dialogue et de la paix. Il existe des solutions diplomatiques à la crise.

Nous dénonçons les jeux géopolitiques à l’œuvre tant de la part de la Fédération de Russie, de l’Union Européenne, de l’OTAN et d’autres…

Nous demandons à tous les responsables politiques d’arrêter de suivre la logique militaire et de faire prévaloir l’aspiration des peuples à la paix.

Tous les peuples sans exception – qui sont confrontés à une crise globale (climatique, sanitaire sociale…) frappant les plus pauvres , les plus fragiles – n’ont rien à gagner à une nouvelle guerre !

Les priorités pour les peuples et l’avenir de l’humanité se nomment : Paix, climat, justice sociale, réalisation des droits humains, désarmement !

 Nous revendiquons :

  1. Des négociations immédiates pour la désescalade
  2. L’arrêt des menaces, des concentrations de troupes de l’OTAN et de la Russie et des livraisons d’armes à toutes les parties
  3. Un cessez-le-feu en Ukraine et la mise en œuvre des accords existants
  4. Que les Nations-Unies soient le cadre privilégié d’élaboration des solutions politiques et diplomatiques pour régler la question ukrainienne.

Sur ces bases nous appelons aux mobilisations les plus larges possibles à compter du 12 février 2022.

Premiers signataires : Le Mouvement de la Paix, FSU, CGT, Enseignants Pour la Paix (EPP), ATTAC, PUGWASH-France, AFCDRP (Association française des communes départements et régions pour la Paix), Appel des Cent Bagnolet, ACCA (Agir contre le colonialisme aujourd’hui), Parti Communiste Français (PCF), République et Socialisme, Collectif citoyen pour la paix en Ukraine, Conseil de coordination du Forum des Russes de France, APCV (Association de promotion des cultures du voyage), Parti pour la laïcité et la démocratie en Algérie (PLD), IDRP (Institut de Recherche pour la Paix), Vrede (Mouvement Belge pour la Paix), Union des fédérations de pionniers de France, Abolition des armes nucléaires, Abolition des armes nucléaires – Maison de vigilance, Université Européenne de la Paix (UEP), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Alerte Otan (Belgique), Pôle de renaissance communiste en France (PRCF), Mouvement pour une Alternative Non Violente (MAN), France Amérique Latine (FAL), La Voix Lycéenne, AFPS Paris-Sud, Collectif Faty KOUMBA (Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence), Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (MNLE), FNDIRP 38, FNDIRP 44, Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP), Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS), Stop Fuelling War, Initiative Féministe EuroMéditerranéenne (IFE), Fondation Copernic, ATTAC, Un jour la paix, Unis Pour Le Climat et la biodiversité, Marche Mondiale des Femmes (MMF France), Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), ATTAC Toulouse, Comité départemental du Souvenir 44, Amicale Châteaubriant Voves Rouillé Aincourt, Radio For Peace International, Union syndicale Solidaires, Union communiste libertaire, Université Ouverte, Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Maison Internationale de Rennes (MIR), Femmes solidaires

 

Voir cet appel en PDF

 

Facebooktwittermail

21 pensees sur “Appel national inter-organisations : NON A LA GUERRE EN UKRAINE !

  1. “Que les Nations-Unies soient le cadre privilégié d’élaboration des solutions politiques et diplomatiques pour régler la question ukrainienne.”
    Oui bien sûr, mais en cas d’initiative positive pour la Paix , il est fort possible que les USA ou la Russie fassent usage de ce scandaleux droit de veto, dénoncé par jean Ziegler.
    Sans réforme profonde de l’ONU , il ne faut pas s’attendre à des miracles !
    les droits des peuples sans état comme les Kurdes sont ignorés ou méprisés par l’ONU , l’ONU n’a rien fait pour empêcher la politique de nettoyage ethnique menée par Erdogan en Syrie.

  2. “Ukraine : la Russie largement condamnée à l’ONU lors d’une réunion d’urgence ”
    Quelle mesure, décision sérieuse, concrète en est sortie ? La réponse est dans la question.

  3. La guerre n’est jamais la solution pour les peuples, tout doit être fait pour la paix.

  4. Quelques soient les difficultés, les limites, l’ONU doit impérativement lancer une Conférence mondiale pour la Paix. Il sera toujours temps de condamner les opposants à un processus qui ouvre la voie à un règlement politique de la situation des peuples dans cette partie du Monde.

  5. Où et quand auront lieu les différentes manifestations pour la paix?
    A paris notamment: le 26/2 , le 2/3 et le 12?

  6. Bonjjour,
    La FNDIRP 38 souhaite signer cet appel. Quelle est la procédure?
    Merci
    Cordialement
    Michèle Josserand
    Présidente FNDIRP 38

    • Je vous ai ajoutés. Mais normalement c’est par email, si vous êtes dans notre liste d’organisations…

  7. Les faits de guerre accélèrent le dérèglement climatique et la fin de toute vie sur notre belle planète.

  8. “Non à la guerre en UKRAINE” à commencer dans le Donbass…Huit ans que les populations civiles y sont bombardées et massacrées par des milices nazies ukrainiennes armées et organisées par les paramilitaires US de Blackwater (maintenant Harmony). La guerre en Ukraine a débuté en 2014 par ces bombardements menées par des supplétifs de l’OTAN! Huit ans que les accords de Minsk signés par les autorités du Donbass et le gouvernement fantoche de Kiev sont foulées aux pieds par ce dernier.
    Donc “Non à la guerre en UKRAINE” à commencer par le Donbass! Vive les héros du Donbass!

  9. Non à la guerre, non à l’escalade militaire, il faut négocier!

  10. Dommage que l’appel ne soit pas “pour la paix ” ou “contre la guerre “et non pas “contre la guerre en Ukraine”. Il y a une nuance capitale, en ce que pour la paix ou contre la guerre, donne à ce slogan sa neutralité.
    ” Contre la guerre en Ukraine ” n’est plus un slogan neutre.
    Vraiment dommage.

Répondre à JOSSERAND Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.