Appel du Mouvement de la Paix : Halte à toutes les violences !

Violence des inégalités sociales abyssales,
Violence mortifère exercée sur l’environnement, la vie animale et la biosphère,
Violence institutionnelle,
Violence des répressions policières,
Violence de certains manifestants,
Violence verbale, violence physique,

Le Mouvement de la Paix réaffirme que la violence, qui ne mène qu’à la violence, ne peut servir de mode de résolution des conflits ni de moyen d’action pour le « progrès social » et la construction d’un futur désirable sur notre Terre.

L’indifférence est également une forme de violence. Seuls, l’écoute bienveillante, le dialogue, la participation de tous à la vie démocratique, le respect de toutes les populations et la réduction drastique des inégalités peuvent rendre l’espoir et répondre à l’expression légitime de nos concitoyens « gilets jaunes » ou silencieux.

La violence détourne des revendications, menace les libertés, et exprime le mépris de l’autre ; la violence est contre-productive.

On peut en analyser les causes, mais on ne peut la justifier.

Les violences, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles viennent, sont inacceptables.

C’est pourquoi, le Mouvement de la Paix :

  • propose, dans le cadre du collectif « En marche pour la Paix » des marches pacifiques, calmes, voire silencieuses, partout en France et ouvertes à tous,
  • exige que l’utilisation des armes mortifères (LDB 40, GLIF4 et DMP) par les forces de l’ordre soit immédiatement suspendue, puis définitivement interdite,
  • invite l’ensemble de la population à participer à des actions non-violentes à contre-courant de la violence des inégalités, en participant au débat national, à des consultations diverses, des expressions écrites, artistiques, à des sit-in, des rassemblements silencieux, etc.,

La sortie de crise ne peut se concevoir que dans le respect des rapports humains et de la Culture de la Paix afin que soient pris en compte les besoins fondamentaux des « oubliés de notre société ».

L’action des délégations et des Organisations Non Gouvernementales au sein des Nations Unies permettra d’anticiper la situation de piège dans laquelle il n’est pas pensable de s’emprisonner collectivement, en saccageant notre société.

En réponse à l’urgence manifeste, les huit domaines de la Culture de Paix et les Objectifs de Développement Durable définissent la stratégie d’une coopération internationale qui replace le bien commun au centre des activités humaines, et résout dans une orientation globale les problèmes quotidiens en finançant les besoins humains.

A Paris, le vendredi 1er février 2019

Le Mouvement de la Paix

Voir cet Appel en PDF

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *