Agir pour le droit de vivre ensemble en Paix

Le jeudi 16 mai, c’est la Journée internationale du vivre-ensemble en paix.

Le Mouvement de la Paix, qui a fait de la Charte des Nations Unies et du programme d’action des Nations Unies en faveur d’une culture de la paix ses principales références, se réjouit du message des Nations Unies stipulant : « L’adoption par l’Assemblée générale le 15 janvier 2018 de la résolution 72/130 proclamant le 16 mai Journée internationale du vivre-ensemble en paix s’inscrit dans le cadre de la Charte des Nations Unies dont les buts et principes qui y sont énoncés portent en particulier la volonté résolue de préserver les générations futures du fléau de la guerre, et dans le cadre de la déclaration et du programme d’action en faveur d’une culture de la paix, qui sont le cadre universel dans lequel la communauté internationale, doit promouvoir une culture de paix et de non-violence pour le bien de l’humanité, en particulier celui des générations à venir. La paix n’est pas simplement l’absence de conflits, mais est un processus positif, dynamique, participatif qui favorise le dialogue et le règlement des conflits dans un esprit de compréhension mutuelle et de coopération. Il importe donc de respecter et de comprendre la diversité des religions et des cultures dans le monde, de préférer le dialogue et la négociation à l’affrontement et de s’entraider ».

Alors que le montant des dépenses militaires mondiales en 2018 s’élève à 1 822 milliards de dollars [1], un niveau encore jamais atteint, le Mouvement de la Paix appelle toutes les personnes de bonne volonté à prendre part ou à initier des actions s’inscrivant dans ces logiques pacifiques, telle que dernièrement : l’initiative inter-organisationnelle couronnée de succès, qui a permis d’empêcher le chargement d’armes françaises sur le cargo saoudien au port du Havre [2].

L’heure est à l’action pour s’opposer à la dangereuse militarisation du monde en cours et à exiger que la France ratifie le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) adopté à l’ONU le 7 juillet 2017.

Pour contribuer à la construction d’un monde et d’une Europe de justice, de solidarité, de fraternité et de paix, le Mouvement de la Paix appelle à participer, partout en France, à la journée d’action pour le climat du 24 mai et aux marches pour la Paix organisées dans de nombreuses villes en France  le samedi 21 septembre 2019 lors de la Journée internationale de la Paix. Toutes ces initiatives porteront le message de 3 urgences liées et solidaires : l’urgence pacifique, l’urgence climatique et l’urgence sociale.

A Paris, le 15/05/2019

Le Mouvement de la Paix

[1] Selon les dernières données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI)

[2] Article franceinfo : Le Havre : le cargo de la colère / Article Le Monde :  Macron « assume » la livraison d’armes à l’Arabie saoudite, malgré la guerre au Yémen / Article Public Senat : Armes françaises au Yémen: le cargo saoudien en mouvement renonce au Havre / Article Le Figaro : Rassemblement au port du Havre contre les ventes d’armes à l’Arabie saoudite

 

Le flyer « Pour le droit de vivre ensemble dignement et en paix » à télécharger en PDF

 

Voir la déclaration en PDF

image_print
Facebooktwittermail

Une pensee sur “Agir pour le droit de vivre ensemble en Paix

  1. Agir pour la paix c’est aussi créer la possibilité de punir les fauteurs de guerre. Un tribunal international capable de garder des années en prison, puis de relâcher piteusement Gbagbo faute de crimes, ne ferait pas l’affaire.
    Il s’agirait en revanche d’empêcher les assassins comme Clinton, Bush, Obama, Cameron, Sarkozy, Rumsfeld, Cheney, Rice, Hollande, Macron, Fabius et BHL, Bibi, les banksters, etc. de nuire de nouveau.
    La guerre va tomber sur le Vénézuéla, l’Iran, le Liban ? Probable, sauf si un meilleur ONU a le pouvoir de stopper et punir ceux qui jettent cyniquement de l’huile sur le feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *