75 ans après la libération des camps nazis, le Mouvement de la Paix appelle à la vigilance et à l’action

En février 1945 puis en avril 1945 le monde a pris connaissance de l’ampleur des massacres, des exterminations de masse, du génocide des juifs, des tziganes, des minorités, planifiés et mis en œuvre par le système génocidaire nazi.

Le Mouvement de la paix appelle à la vigilance et à l’action pour honorer la mémoire des victimes en développant tous les efforts en termes de connaissance, d’éducation et de transmission des mémoires.

A cet égard, il convient de ne pas oublier que le système nazi a bénéficié du soutien de forces économiques et financières dominantes.

C’est pourquoi le Mouvement de la Paix souligne la nécessité de l’engagement social, citoyen, associatif, syndical et/ou politique qu’il soit individuel ou collectif, afin de construire un monde de justice et de Paix dont soient bannis le racisme, la xénophobie, les injustices, la guerre, mais aussi, 75 ans après Hiroshima et Nagasaki, la menace de l’anéantissement de l’humanité à travers la possible utilisation des armes atomiques.

Il attire en particulier l’attention, dans un contexte de crise économique, sociale, politique et morale, sur la montée des extrêmes-droites dans un certain nombre de pays qui exprime la résurgence des pensées racistes, xénophobes, antisémites et fascistes et montre encore « que le ventre est toujours fécond d’où est sortie la bête immonde » (Berthold Brecht).

Construit dans l’immédiat après-guerre par l’action d’anciens résistants qui avaient la volonté de ne rien oublier et surtout qui entendaient travailler à la construction d’un monde de justice, de liberté et de Paix, le Mouvement de la Paix appelle non seulement à la vigilance, mais aussi à l’action et au rassemblement pour un avenir enfin humain, fondé sur la culture de la paix.

 

Le Mouvement de la Paix
Le 28 janvier 2020

 

Voir cette déclaration en PDF