Pique-nique le 1er août à Angers


Pour le 76eme anniversaire des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 aout 1945, quelques pacifistes sont venus au pique-nique du Mouvement de la paix de Maine et Loire ce dimanche 1er aout 2021.

Un lieu reposant pour un moment de convivialité dont nous avons tant besoin !

Apres 1 minute de silence pour honorer la mémoire de Martine THOUET qui nous recevait sur la terrasse du Lenin café, pour nos pique-niques, nous avons eu bien sûr, une pensée pour Michel VERGER qui nous a quittés lui aussi ce printemps.

Nous avons découvert l’exposition ” climat une atmosphère belliqueuse”.

Après le café, un débat sur l’arme nucléaire, sur le refus du gouvernement français de ratifier le TIAN et notamment la réponse du gouvernement à la question posée par le sénateur J Bigot sur l’entrée en vigueur du TIAN. (voir lien ici) ;

Ensuite, chacun a pu s’inscrire pour réussir les actions prévues.

Pendant ce temps le président de la république française était en Polynésie. les victimes des essais nucléaires n’arrivent pas à être reconnues et indemnisées : RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION DE LA DÉFENSE NATIONALE ET DES FORCES ARMÉES SUR LA PROPOSITION DE LOI (n° 3966), visant à la prise en charge et à la réparation des conséquences des essais nucléaires français PAR M. Moetai  BROTHERSON, Député  à lire ici [1])

Et pourtant, 193 essais nucléaires ont eu lieu en 30 ans dont CANOPUS, la 1ere bombe H française, 170 fois plus puissante que LITTLE BOY tombée sur Hiroshima.

La bande dessinée de JC Lecoq très bien illustrée par G Berthelot, raconte le voyage de l’équipage du Forbin vers Mururoa et le tir de Canopus.

De même, les victimes des essais nucléaires dans le Sahara ne sont pas reconnues et les zones de tirs qui sont contaminées, ne sont pas nettoyées ni remises en état.

N’oublions pas :

« Déjà des explosions s’annoncent, tandis que d’autres, dans l’ombre, se préparent suscitées par l’infernale contagion du pire. Les pauvres îles Tuamotu, jusque-là si heureusement paisibles, vont bientôt connaître — parce qu’elles ont l’infortune d’être en territoire français — les effets de la radioactivité à bout portant. Tout ce qu’on croyait avoir gagné sur le « mal biologique », sur les mutations nocives, sur la leucémie, sur le cancer, est remis en cause. Une fois de plus, l’homme va être victime de l’entêtement ou de l’orgueil de quelques-uns. La décadence de l’espèce se poursuivra. Le crime continue… »

Jean Rostand, 1966 

Il a lancé une Protestation solennelle contre le sort du Gouvernement français qui a décidé d’imposer aux habitants de la Polynésie française et autres territoires du Pacifique  les essais nucléaires français à Moruroa,

Il a signé une lettre de soutien à ceux qui renvoient leurs livrets militaires pour protester contre la force de frappe nucléaire.

A bientôt pour d’autres actions afin que la France ratifie ce traité d’interdiction des armes nucléaires, ces armes de destruction massive.

Le Comité angevin du Mouvement de la Paix

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *