Béziers a célébré le TIAN


Ce samedi 23 janvier nous sommes au lendemain de l’entrée en vigueur du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires. Nous avions décidé de célébrer l’événement en organisant symboliquement un rassemblement devant le Mur des Fusillés qui est Place du 14 Juillet. Une quinzaine de personnes ont répondu à l’invitation qui avait été lancée par le comité biterrois du Mouvement de la Paix.

Raymond Cubells, le président de l’Association, a souligné l’intérêt que présente le TIAN. C’est la réponse que propose l’ONU aux risques que nous fait courir la course aux armements nucléaires dans laquelle l’humanité est engagée.

Une course qui génère des dépenses faramineuses pour les œuvres de mort qui font défaut pour la satisfaction des besoins sociaux. Cette initiative du Mouvement de la Paix s’inscrit dans son action ancienne contre l’utilisation des bombes atomiques telles qu’elles avaient été larguées sur Hiroshima et Nagasaki.

L’appel de Stockholm présenté à la signature des citoyens du monde en 1950 marque une date importante dans la succession des actes pris pour le désarmement nucléaire. Dans le Biterrois cet engagement est renouvelé depuis une vingtaine d’années par les Marches de la Paix.

Raymond a mis l’accent sur la contradiction d’une politique qui demande la préservation de notre environnement et qui nous expose au danger de l’apocalypse nucléaire. Aussi une motion sera envoyée à la sous-préfecture demandant que la France renonce à la modernisation de son arsenal atomique qui nous met dans l’illégalité par rapport aux décisions de l’ONU.

Ce sera l’occasion de substantielles économies dans le contexte difficile que nous connaissons.

Le verre de l’amitié, accompagné d’une gâterie était offert aux participants. Eh bien merci au Mouvement de la Paix pour son initiative qui aurait mérité un meilleur retentissement.

Jacques Cros

 

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *