Grévistes de la faim kurdes à Strasbourg : Lettre au président de la République


Lettre à adresser au président de la République sans affranchissement à :
Monsieur le Président de la République
Palais de l’Élysée
55 rue du Faubourg-Saint-Honoré
75 008 Paris
Ou en ligne : www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique 

Objet : grévistes de la faim kurdes à Strasbourg

Monsieur le président de la République,

Depuis le 17 décembre 2018, 14 personnes kurdes sont en grève de la faim à Strasbourg, pour exiger la cessation de l’isolement de leur leader Abdullah Öcalan sur l’île-prison d’Imrali dans la mer de Marmara, isolement totalement contraire aux lois internationales de la détention (Abdullah Öcalan n’a plus reçu de visite de ses avocats depuis 2011 et d’un membre de sa famille depuis septembre 2016 sauf son frère pendant 15 minutes il y a quelques mois).

De plus en plus de personnes s’émeuvent partout en France de cette situation, d’autant que leur état de santé se dégrade de jour en jour.

Les grévistes de la faim demandent l’envoi, par le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l’Europe, d’une délégation sur l’île-prison d’Imrali.

Aussi, nous vous demandons instamment de bien vouloir :

  1. intervenir auprès du gouvernement turc pour qu’il accorde, un régime de détention normal à Abdullah Öcalan,
  2. intervenir auprès du Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l’Europe pour qu’il réponde positivement à la demande des grévistes de la faim kurdes et envoie une délégation à Imrali.

Nous vous remercions de bien vouloir nous informer des suites que vous donnerez à notre demande.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de nos salutations respectueuses.

Pour Le Mouvement de la Paix,

Roland NIVET, Édith BOULANGER
Porte-paroles nationaux

 

Voir cette lettre en PDF

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *