Kofi Annan : le souvenir d’un homme de paix

Le mouvement de la Paix s’incline devant la mémoire de Koffi ANNAN, ancien Secrétaire Général de l’ONU, disparu le 18 août 2018 à l’âge de 80 ans.

Diplomate ghanéen, Kofi Annan a été le premier secrétaire général des Nations unies originaire d’Afrique sub-saharienne. Durant son mandat (1997-2006), il reçut conjointement avec l’ONU le prix Nobel de la Paix 2001 en récompense de son «travail pour un monde mieux organisé et plus pacifique».

Les organisations pacifistes garderont le souvenir de son action constante pour la culture de paix, en particulier à l’occasion du « Forum du Millénaire » en mai 2010 qui a précédé le Sommet des Chefs d’Etats en septembre 2010. Lors de ce Forum ouvert à la société civile, il a permis aux  Organisations Non-Gouvernementales (ONG) attachées aux questions de paix, de droits humains, de développement et d’environnement, de contribuer activement à l’écriture de la Déclaration du Millénaire et à l’élaboration des Objectifs du Millénaire pour le Développement  (OMD), adoptés ensuite par les Etats.

Nous n’oublions pas non plus sa ferme condamnation en 2003 de l’invasion de l’Irak qualifiée à juste titre d’«illégale», ni ses efforts face aux puissantes dominantes, en premier lieu les USA, pour promouvoir le multilatéralisme et redonner tout son poids à l’ONU.

En acceptant le Prix Nobel, Kofi Annan déclara : « J’ai essayé de placer l’être humain au centre de tout ce que nous entreprenons : de la prévention des conflits au développement et aux droits de l’Homme ». Les paroles de Kofi Annan continueront d’inspirer notre action pour la paix. 

LE MOUVEMENT DE LA PAIX
22 août 2018

image_print
Facebooktwittermail