Comment préparer, comment déclarer une marche au plan local ?

Il faut savoir qu’il n’y a aucune autorisation à demander pour organiser une manifestation ou une marche publique.
La seule obligation qui existe est de déclarer cette marche auprès du maire de la commune ou auprès de la préfecture du Département.Cette démarche doit se faire sur écrit ou par mail. Vous recevrez un accusé de réception.
Il est prudent pour celui qui transmet la déclaration par mail de se mettre également parmi les destinataires.
Merci d’adresser une copie à marchespourlapaix@mvtpaix.org
N’importe quelle organisation peut faire cette déclaration.
Vous pouvez avoir un modèle en téléphonant au 01.40.12.09.12 ou en écrivant à marchespourlapaix@mvtpaix.org

Plus d’infos

 

Une expérience qui peut être partagée : la préparation régionale ou inter-régionale des marches

Dans certaines régions des concertations régionales ont permis de coordonner certains aspects des marches locales. Dans  les régions Bretagne et Pays de Loire par exemple les organisations ont décidé de s’appuyer sur les organisations qui ont la meilleure implantation locale en particulier les UL syndicales. Dans le même temps une démarche unitaire et responsabilisante est développée visant à ce que, dans toute commune où existent des correspondants des organisations membres du collectif en Marche pour la paix au plan national  ou  des personnes qui ont signé l’appel à titre individuel, ces personnes  se sentent totalement habilitées à prendre l’initiative de marches locales. Il s’agit là à partir de l’appel du collectif National d’aider au développement maximum des initiatives et dynamiques locales. Les informations ont été transmises par les syndicats à leurs unions locales. Ainsi pour le 21 septembre les organisations coordonnées au plan interrégional des 2 régions en mutualisant  leurs moyens ont décidé d’imprimer 70 000 dépliants qui seront répartis dans toutes les villes où il y aura des marches pour la paix le 21 septembre, à savoir dans environ une trentaine de villes. Ce n’est pas un modèle mais une expérience qui peut aider à créer des dynamiques car ça peut contribuer à renforcer la confiance et l’esprit de solidarité dans l’action.

image_print
Facebooktwittermail