Mobilisation contre EuroSatory


Le salon international de l’Armement et de la Sécurité s’est tenu du 11 au 15 juin 2018 dans le parc des expositions de Villepinte (93). Le Conseil francilien du Mouvement de la paix a assuré la coordination des différentes initiatives du collectif.

Arrivée de la marche silencieuse devant la COGES,
organisatrice d’EuroSatory

La mobilisation contre ce salon de la mort, avec nos partenaires, a commencé dès le 28 avril place de l’Hôtel de Ville à Paris avec le jeu de la redistribution des sommes liées aux armes vers des budgets civils (comité de St Denis) et des signatures de pétitions. Nous étions présents le 9 juin place St Michel à Paris pour des signatures de pétitions et des distributions de tracts. Lundi 11 matin, nous avons participé avec les Quakers à une marche silencieuse dans le 8ème arrondissement de Paris, à proximité de la COGES, entreprise organisatrice d’EuroSatory. De lundi après-midi à vendredi soir, sauf mercredi après-midi où nous étions de nouveau présents place St Michel à Paris, nous avons été fidèles au poste à Villepinte avec distributions de tracts et signature de pétitions.

Présence du 28 avril place de l’Hôtel de Ville à Paris

Des mobilisations ont également eu lieu en province à l’initiative de comités, comme à Bourges par exemple.

Nous ne pouvons que nous féliciter de la présence régulière des membres du Mouvement à Villepinte et à Paris, en même temps que nos partenaires Femmes Solidaires, les Quakers, l’Union Pacifiste, BDS et d’autres, à nos côtés. Notre pétition a été très bien accueillie et signée.

A Villepinte devant l’entrée du salon.

Vous avez dit Sécurité ? Pour qui ?

D’autres organisations, comme les Désobéissants, n’ont pas respecté les décisions prises en commun : certaines de leurs initiatives, comme le déversement de produits malodorants, n’a pas gêné les vendeurs et acheteurs d’armes mais seulement les manifestants présents sur place comme nous. Nous ne pouvons par ailleurs que nous réjouir du succès d’une de leurs initiatives à l’intérieur du salon, ce qui est une de leurs spécificités.

Il conviendra dès que possible de tirer avec nos partenaires les conclusions de cette mobilisation. Certaines difficultés ont été liées à l’existence d’un autre collectif qui s’est positionné comme concurrent avec nous et avec qui la communication a été difficile malgré nos demandes répétées.

Nous pourrons notamment réfléchir sur la part de temps à passer à Villepinte, en contact avec vendeurs et acheteurs d’armes, et le temps à passer à discuter « en ville » avec nos concitoyens pour leur apprendre l’existence de ce salon, signer des pétitions, donner des éléments d’information, etc.

Rendez-vous donc dans deux ans pour le prochain Salon EuroSatory mais aussi bien avant pour en commencer l’organisation.

 

Source : Conseil francilien du Mouvement de la paix

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *