Trump, l’invasion du Capitole et l’arme atomique

La meilleure façon d’empêcher que des chefs d’État déraisonnables disposent des clés de l’arme atomique, c’est l’élimination totale des armes nucléaires et donc le respect par tous les chefs d’État du traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui va entrer en vigueur le 22 janvier 2021

Avec le TIAN nous avons gagné une première victoire.
Nous avons le devoir d’agir et le pouvoir de gagner l’élimination de l’arme atomique.

Hier soir 7 janvier 2021, retransmis sur une chaîne française, un journaliste de CNN choqué par l’invasion du Capitole à Washington par une horde de racistes fascisants déclare « quand on pense que nous lui avons donné les clés de l’arme atomique ».

C’est en effet la stupeur et l’incrédulité qui ont été les premières réactions de nombreux citoyens dans le monde et en France.

Beaucoup d’entre nous ne croyions pas que Donald Trump irait jusque-là. Mais si, c’est bien lui qui a appelé ses fanatiques à occuper le Capitole dans sa folle dénégation du résultat des élections. C’est bien le Président des USA, personne ayant la responsabilité du bouton nucléaire d’un Etat possédant 6200 bombes atomiques. Cela démontre encore une fois que l’arme nucléaire n’est pas aux mains de puissances “raisonnables” utilisant sagement la fameuse doctrine de “dissuasion nucléaire” mais aussi aux mains de personnes qui peuvent perdre, à ce point, le sens des réalités et de leurs responsabilités.

La réalité, la vérité historique c’est que l’arme atomique a déjà été utilisée par deux fois à Hiroshima et Nagasaki, sur la base d’un mensonge. Ce mensonge résidait dans l’affirmation que ces bombardements étaient nécessaires pour mettre à genoux le Japon, alors que l’empereur japonais avait déjà fait des offres de reddition.

Le développement de l’arme atomique à travers le monde s’est fait sur la base de ce mensonge grossier véhiculé dans de nombreux livres d’histoire alors que le but était d’expérimenter en grandeur nature deux bombes atomiques (l’une à l’Uranium, l’autre au Plutonium), armes de terreur et de destruction massive. Einstein ne réussit pas à dissuader Truman de les utiliser.

Aujourd’hui encore de nombreuses personnes, personnalités, organisations alertent sur le danger d’une utilisation des armes atomiques par hasard ou par erreur. On peut ajouter par déraison d’un chef d’Etat ou d’un chef d’une organisation militaire ou paraétatique disposant de cette arme.

Relisons la pertinente déclaration d’Albert Camus au lendemain de l’explosion de la bombe d’Hiroshima : « la civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie. Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l’utilisation intelligente des conquêtes scientifiques ».

Soyons réalistes et réalisons que le pire est toujours possible. Mais le meilleur aussi.

Le pire est possible avec les quelques 16000 bombes atomiques existantes dont l’utilisation partielle peut provoquer un hiver nucléaire.
Le meilleur est à portée de la main à travers la mise en œuvre du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires adoptés à l’ONU le 7 juillet 2017 qui va entrer en vigueur le 22 janvier 2021.
C’est le moment, plus que jamais, d’unir nos forces pour que tous les Etats du monde respectent la volonté majoritaire de tous les peuples qui s’expriment à travers ce traité.

La France comme les autres Etats doit respecter ce traité. Elle doit le signer, le ratifier et agir pour que les 8 autres Etats qui disposent de l’arme atomique en fassent de même.
L’heure est à l’action, partout dans toutes les communes de France les 21, 22 et 23 janvier, célébrez le Traité d’interdiction des armes nucléaires.
Avec le TIAN nous avons gagné une première victoire. Nous avons le devoir d’agir et le pouvoir de gagner l’élimination de l’arme atomique.

Rejoignez le Mouvement de la Paix !

 

A Paris, le 8 janvier 2021
Le Mouvement de la Paix

 

Voir ce communiqué en PDF