Non à la remise en cause du statut de Jérusalem par le président des Etats-Unis

Il y a deux mois, Donald Trump déclarait que l’ambassade américaine en Israël ne serait pas déménagée de Tel-Aviv à Jérusalem avant de tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien. “Je veux donner sa chance” à ce processus “avant de penser à déménager l’ambassade à Jérusalem”, avait-t-il déclaré.

Cette décision de faire de Jérusalem la capitale d’Israël remet en cause toutes les résolutions de l’Onu et même le plan de partage de la Palestine de 1947 puisqu’il prévoyait des états indépendants et un “régime international particulier pour Jérusalem”.

Ignorant les mises en garde répétées contre une décision qui fait craindre une nouvelle escalade de violence dans la région, Mr D.Trump remet de l’huile sur le feu par sa décision de transférer la représentation diplomatique des USA de Tel-Aviv à Jérusalem au moment où l’espoir grandi par le rapprochement annoncé entre le Fatah et le Hamas, pour relancer un processus au point mort depuis le printemps 2014.

La décision irresponsable du président américain étouffe tous les espoirs des pacifistes dans le monde et ouvre la porte à une escalade de la violence avec tout ce que cela entraîne comme conséquences souvent dramatiques pour le peuple palestinien.

Les déclarations des chefs d’Etat et les manifestations des peuples partout dans le monde, désapprouvant cette décision, est un signal fort contre le choix qui va à l’encontre des résolutions des Nations Unies et éloigne la paix dans cette région.

Le Mouvement de la Paix se satisfait de la position de la France et demande que la diplomatie française pèse de tout son poids en tant que membre permanent pour que le Conseil de Sécurité des Nations Unies joue pleinement son rôle d’artisan de la paix et qu’il condamne sans équivoque ce choix et œuvre pour le maintien de l’ambassade américaine à Tel-Aviv à l’instar du reste de la communauté internationale.

Le Mouvement de la Paix condamne la décision américaine qui équivaut à une reconnaissance et un encouragement de la colonisation israélienne. Il exprime sa solidarité avec les pacifistes israéliens qui s’opposent à ce choix et soutient les revendications du peuple palestinien à la liberté et à l’édification d’un état indépendant conformément aux résolutions de l’ONU.

Paris, le 12 décembre 2017

Le Mouvement de la Paix

 

Télécharger le Communiqué de presse en PDF

 

 

image_print
Facebooktwittermail