Un moment fort en Gironde pour la paix et le désarmement nucléaire


POUR LA PAIX ET LE DESARMEMENT NUCLEAIRE,

UN MOMENT FORT LE VENDREDI 29 MARS 2018 EN GIRONDE AVEC Roland NIVET.

Cette journée a connu diverses activités visant à développer de nouvelles bases du Mouvement de la Paix DANS LE LIBOURNAIS ET SES ALENTOURS. Elle a été préparée par Nicole Lavallée, présidente du Mouvement de la Paix Gironde et Nicole Veylit, correspondante du Mouvement de la Paix à Libourne.

La journée a commencé le matin par une rencontre sympathique et concrète avec le Maire de LIbourne à l’Hôtel de Ville. Celui-ci après une discussion sur les objectifs du Mouvement de la Paix en particulier en matière d’éducation à la paix, a accepté la proposition de participer à la journée internationale de la paix et a proposé au Mouvement de la Paix d’être associé à l’inauguration de l’école Simone Weill le 21 septembre 2019 AU COURS DE LAQUELLE UN ARBRE DE LA PAIX POURRAIT ÊTRE PLANTE.

Après une visite du magnifique Hôtel de Ville et du centre-ville de Libourne, nous avons rencontré la radio locale MELODIE.FM qui a réalisé une interview de Roland Nivet qui sera transmise prochainement. L’après-midi, nous sommes allés à Saint Denis de Pile rencontrer la Maire de Saint Denis Pile et Sébastien Laborde maire adjoint, lors de la soirée organisée en commun avec les sections du PCF de Saint Denis de Pile, Coutras, et Libourne, autour du film “la Bombe et nous”, suivi d’un débat avec Roland Nivet.

Madame La Maire nous a réservé un très bon accueil et a montré de l’intérêt pour nos propositions de partenariat en matière d’éducation pour la paix. Invitée à la soirée, Madame la Maire est restée à la projection du film ainsi qu’au débat.

Une cinquantaine de personnes assistait à la projection du film et le débat très intéressant a permis de souligner l’urgence de la lutte contre les armes nucléaires et pour la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires. Enfin Roland Nivet a souligné en quoi l’existence d’un Mouvement de la Paix et d’un mouvement pacifiste fort étaient les conditions pour que le gouvernement français signe le Trait d’Interdiction des armes nucléaires (TIAN). Une dizaine de livres blancs a été vendue et la perspective de voir la création de comités locaux actifs dans le département est l’objectif du comité département sur la gironde.

Nicole Lavallée, présidente du Mouvement de la Paix Gironde et Nicole Veylit,
correspondante du Mouvement de la Paix à Libourne.

Monsieur Buisson Maire de Libourne

Quelques vues du Musée de Libourne dont une toile sur la guerre

 

La Mairie


Madame La Maire de Saint Denis de Piles – Fabienne fonteneau

Une partie des participants ont participé au débat

Un compte rendu réalisé par Nicole Lavallée et Roland Nivet

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *