Un événement réussi au Poët-Laval, village de Paix


Retour sur la Journée internationale des droits des femmes

Le vendredi 8 mars 2019, la mairie du Poët-Laval a voulu donner rendez-vous à toutes et à tous pour la Journée internationale des droits des femmes, qu’elle a voulu célébrer dans le cadre de son engagement pour la Paix.

Deux événements étaient proposés :

1 / une rencontre débat, dans la salle du conseil municipal, sur le thème « la vie des femmes vues par une sage femme », animée par Sylvaine Musial – sage femme – et Edith Tartar Goddet – psychosociologue, de 18 à 20h.

Sylvaine Musial a présenté les rôles de la sage femme dont l’activité dépasse largement le suivi des grossesses. Elle accompagne les femmes tout au long de leurs vies et reçoit des patientes de 15 à 85 ans.

Elle axe d’abord son propos sur les changements que la femme traverse puis sur le consentement qui est la base des relations de qualité dans le couple ; le consentement étant entendu dans toutes ses dimensions. C’est d’ailleurs sur ce thème que les différents groupes ont réfléchi sur différents textes, affichettes, dessins, déclarations…

Edith Tartar Goddet a abordé quant à elle la question des violences faites aux femmes sous différents angles, dont l’angle juridique. La criminalisation du viol date de 1980 alors qu’il a fallu que les femmes mariées attendent l’année 2006 pour que le viol soit reconnu comme une infraction pénale dans le couple. Si la parole des femmes se libère, si elles sont de plus en plus nombreuses à porter plainte en cas de violences, ce n’est pas toujours facile de quitter un compagnon violent faute d’aides et de structures d’accueil.

Les participant.e.s ont apprécié ce temps de réflexion, d’écoute et de prise de parole libre.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes et ont joué le jeu des échanges en petits groupes, heureuses de ce temps de réflexion, de parole libre et d’écoute.

2 / Une invitation de l’association Zafou’Rire à participer à une soirée spectacle avec le groupe Evasion dans la salle des fêtes à 21h.
Nombreuses et nombreux ont répondu à cette proposition.

La salle des fêtes étaient pleine pour accueillir les 5 chanteuses du groupe dont le répertoire (essentiellement celui d’Anne Sylvestre) a dit “les révoltes des femmes, avec humour, controverses, douleurs, joies, humanité ; un répertoire aux textes ciselés de « la dame qui chante », Evasion, qui constitue l’âme du groupe : le chant à capella et polyphonique qui souligne d’une touche délicate, la finesse de l’écriture. Un concert comme un coeur battant où cinq femmes s’emparent de l’oeuvre d’une seule. Un récital drôle et inattendu, sensible, touchant, hors des chemins balisés et routes goudronnées”. Les voix des chanteuses ont enchanté et ému les auditrices et auditeurs. Moment privilégié.

Françoise Brès, adjointe, mairie de Le Poët-Laval.

 

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *