La délégation unie des laïques et républicains de Corrèze a été reçue en Préfecture, à Tulle


 

En défense de la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’État

La délégation unie des laïques et républicains de Corrèze a été reçue en Préfecture, hier à Tulle, mercredi 5 décembre 2018 :

A l’initiative de la Fédération Corrézienne de la Libre Pensée, 68 présents, rassemblés dès 17H devant l’entrée de la Préfecture de Corrèze, rue Souham à Tulle.
Le Mouvement de la Paix 19, l’ARAC, Cap à Gauche 19 et le PRCF étaient là, avec des laïques et humanistes d’Ussel, Brive et Uzerche.
Notons une imposante délégation du cercle philosophique de Tulle (L’Intime Fraternité) affilié au Grand Orient de France.

La Libre Pensée 19 avait sa banderole, son drapeau, sa table (La Raison, La Libre Pensée Corrézienne, Arguments…) ses badges, tracts, communiqués et Manifeste qui ont très largement circulé, et un porte-voix pour le compte rendu de délégation.

La délégation a été reçue de 17H15 à 18H par Monsieur Bubénicek, Directeur du Cabinet du Préfet de la Corrèze.

Elle était conduite par Ivan TRIME, Président de la Fédération Corrézienne de la Libre Pensée,
et composée de
– Jean-Paul LENIAUD, Secrétaire fédéral adjoint de la Libre Pensée 19,
– Christine LAUBARY-BESSON, membre de la délégation AILP au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève.
– Jean-Pierre DUPUY et Mme ARNAUD, membres du bureau départemental du Mouvement de la Paix Corrèze.
– Michel AGNOUX, pour l’ARAC 19.
– Jean-Claude GRAULIER et Jean-Paul DEVEIX, de « l’Intime Fraternité » de Tulle (GODF).

En ce qui concerne la Libre Pensée, c’est une association parmi les plus anciennes du pays, fondée au milieu du XIX° siècle.
Une association qui a toujours agi pour la défense de la liberté de conscience la plus totale, pour la République et pour le progrès social.
C’est aussi une organisation philosophique qui a vocation à aider ses membres à progresser dans le domaine de la connaissance. Partisans de la liberté de conscience nous sommes, en toute cohérence, des défenseurs de la loi de 1905 qui, en organisant la séparation des Eglises et de l’Etat, permet l’exercice de cette liberté fondamentale.

Le Mouvement de la Paix 19 a réaffirmé “son attachement à la paix civile, à la laicité et à la fraternité”.
L’ARAC s’est déclarée “pleinement solidaire de ces propos”.

Les représentants tullistes du GODF ont rappelé avec force et vigueur”l’attachement indéfectible à la plus absolue liberté de conscience” , garantie par la loi du 9 décembre 1905, “dont le Grand Orient de France fut un des architectes majeurs et qui est consubstantielle de sa longue histoire.”

Entrevue courtoise et écoute réelle.
Le Directeur de Cabinet a rappelé son “attachement profond à la loi de 1905 et à la séparation des Églises et de l’État”, “Elle ne veut pas dire négation des cultes”, “des réflexions sont en cours menées par la Garde des Sceaux”.
Il s’est engagé “à faire remonter vers le gouvernement les éléments recueillis lors de l’échange”.

Pour le Directeur de Cabinet, “le contexte a changé, nous ne sommes plus en 1905. Aujourd’hui, le culte musulman nécessite de réinventer les choses et pour l’État de créativité. L’Islam nécessite une approche différente mais cela ne signifie pas forcement qu’il faille pour cela modifier la loi de 1905…”

Sur ce point précis, la Libre pensée 19, par la voix de son président, a rappelé les éléments sur le culte musulman en 1905, les raisons de la non extension territoriale de la loi de Séparation, l’action remarquable de bien des nationalistes algériens dont Messali Hadj en ce sens.

Toutes les associations ont pris la parole au cours de la délégation.
La LP 19 a remis 3 dossiers. L’Intime Fraternité a lu et remis une motion au Préfet.

Pour la délégation, Ivan Trime a fait au micro, vers 18H, un court compte rendu de la délégation devant un rassemblement attentif, grossi par des citoyennes et citoyens laïques de Tulle.

Une volonté unanime : Ne touchez pas à la loi de 1905 !

Compte-rendu établi par la Libre Pensée Corrézienne

image_print
Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *